Aigle couronné – Stephanoaetus coronatus

Espèce vedette – publiée le 7 juillet 2018
Publication complète – famille des Accipitridae (buses, aigles, éperviers, etc.)
En anglais : Crowned Eagle in English

Stephanoaetus_coronatus_main.JPGParmi les grands aigles mangeurs de singes dans le monde, celui-ci est le moins menacé bien que sa population ne soit évidemment pas énorme et que son futur n’est pas tout rose pour autant. Il est répandu dans les régions forestières de la Guinée jusqu’à l’Afrique du Sud en passant par le sud du Kenya ; il y a aussi une petite population isolée au Sénégal et une autre, plus importante, principalement en Éthiopie (débordant tout juste au Sud-Soudan).

Ce puissant chasseur de mammifères est spécialiste des singes, comme d’autres grands aigles forestiers, y compris celui des Philippines (Pithegophaga jefferyi) qui a la réputation d’être le plus grand de tous, auquel il n’est toutefois pas apparenté. Il peut aussi chasser les antilopes forestières, les rongeurs, les damans et certains petits carnivores comme des chats domestiques. C’est ainsi que, dans de rares cas comme dans la ville de Pietermaritzburg, en Afrique du Sud, il s’installe en ville où il ne mange plus de singes mais plutôt des petits animaux qui abondent en zone urbaine, surtout des lapins, des damans et des chats.

Le nid est un grosse plateforme de branche construite par la femelle (le mâle apporte une grande partie du matériel) haut dans un arbre (jusqu’à 40 mètres). Elle y pond deux œufs qu’elle couve presque tout le temps durant 7 semaines. Le mâle couve peu, mais apporte toute la nourriture et continue encore à nourrir la femelle et le/les petit(s) (le “caïnisme” tel qu’expliqué à la page de la Buse augur est presque systématique) pendant 8 semaines après l’éclosion. Ensuite, la femelle se met à chasser pour nourrir également le jeune devenu grand qui ne s’envole qu’à 16 semaines environ. Une fois envolé, le “petit” est encore dépendant des parents durant des mois, ce qui oblige ceux-ci à repousser la nidification suivante ; en effet, cet aigle ne niche habituellement qu’une fois tous les deux ans. Le couple est uni a vie et reste dans le même nid, sauf accident ; un nid a même été réutilisé durant pas moins de 50 ans, par un ou, maximum, deux couples différents.

Taxonomie

Espèce monotypique très distincte génétiquement. Il est vaguement apparenté aux harpies d’Amérique du Sud. Si c’est un grand aigle et que les femelles les plus massives peuvent atteindre le poids (environ 4,5 kg) des petits mâles de la Harpie féroce, il est loin d’atteindre le format démesuré de cette dernière (jusqu’à 9 kg).

Stephanoaetus_coronatus_3fr.jpg
Stephanoaetus_coronatus_1fr.jpg
Stephanoaetus_coronatus_2tz.JPG

[Espèce Nº188 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Aigle couronné – Stephanoaetus coronatus

  1. Rapace puissant dont il serait intéressant de connaître son envergure. Ses griffes sont sans doute puissante pour supporter la charge de ses grosses proies.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s