Aigle d’Australie – Aquila audax

Espèce vedette – publiée le 28 septembre 2018
Publication complètefamille des Accipitridae (buses, aigles, éperviers, etc.)
En anglais : Wedge-tailed Eagle in English

Aquila_audax_main_darwin_australie_poseCe très grand rapace est répandu dans toute l’Australie, Tasmanie incluse. Il vit aussi, très localement, dans le sud de la Nouvelle-Guinée. Hormis les zones urbaines les plus denses, il semble pouvoir vivre dans tous les milieux terrestres, forestiers comme désertiques, du moment qu’il a suffisamment de nourriture. Il se porte donc globalement bien, ayant notamment profité de l’introduction du lapin qu’il consomme abondamment. 

Cela illustre d’ailleurs parfaitement que la pression élevée qu’exerce un prédateur sur ses proies n’empêche pas ces dernières d’augmenter. Il faut voir la situation dans l’autre sens uniquement : c’est la densité élevée des lapins qui permet à l’aigle d’abonder. L’aigle ne fera pas diminuer les lapins, mais si les lapins diminuent, alors l’aigle diminuera aussi.

En plus des lapins, il chasse des proies souvent grosses, y compris certains kangourous adultes, des varans, des outardes, des corbeaux, des canards, etc. En l’absence de vautour en Australie, il joue également le rôle de charognard. Des petits rassemblements autour d’une carcasse ne sont pas rares, surtout en dehors de la période de reproduction.

Le nid est une plateforme de branches de près d’un mètre de diamètre lors de sa construction, qui peut atteindre deux mètres et demi après des années de réutilisation et d’ajout de branches. Il est installé sur un des plus grands arbres du territoire.

Deux œufs sont pondus et couvés 6 à 7 semaines. Les jeunes ou, plus souvent, le jeune survivant, sont nourris près de 3 mois au nid jusqu’à 6 mois après l’envol. Physiologiquement capable de se reproduire dès l’âge de trois ans, c’est habituellement à 7 ans qu’un individu parvient à produire son premier poussin.

Aquila_audax_3fr_georgetown_australie_planant

Taxonomie et sous-espèces

Les oiseaux de Tasmanie sont moins roux et possèdent des serres plus puissantes ; on les classe dans une sous-espèce distincte : Aquila audax fleayi.

Très distinct morphologiquement, cet aigle a été classé dans un genre distinct, Uroaetus. Il est désormais placé parmi les Aquila, comme vague parent de l’Aigle royal et de l’Aigle de Gurney.

Aquila_audax_1fr_georgetown_australie_pose_branche
Aquila_audax_2fr_georgetown_australie_kangourou_roadtrain

[Espèce Nº271 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2019

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Aigle d’Australie – Aquila audax

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s