Aigrette dimorphe – Egretta dimorpha

Espèce simple – publiée le 10 février 2018
Publication complète – famille des Ardeidae (hérons, aigrettes, bihoreaux,…)
En anglais : Dimorphic Egret in English

Egretta_dimorpha_mainCet oiseau du sud-ouest de l’océan Indien (surtout Madagascar ainsi que les côtes et îles de la Tanzanie et du Mozambique) est très proche de l’Aigrette garzette (parfois considéré comme une sous-espèce) et de l’Aigrette des récifs (aussi parfois classée en sous-espèce de de l’Aigrette garzette). Comme cette dernière, l’Aigrette dimorphe montre le plus souvent un plumage sombre et parfois un plumage blanc ; elle est encore plus strictement côtière. Cette évolution du plumage vers une majorité d’individus foncés que l’on retrouve chez d’autres aigrettes côtières comme l’Aigrette sacrée est intéressante et mérite certainement une étude approfondie.

Egretta_dimorpha_1fr

L’Aigrette dimorphe se porte bien. Elle est omniprésente dans son aire de répartition et s’adapte efficacement aux lieux transformés par l’homme. Elle en profiterait même de façon constructive, se nourrissant notamment de déchets de poissons laissé par les pêcheurs. Toutefois, sa survie sur le long terme dépend de la présence de sites de nidification naturels tels que les mangroves.

La nourriture, la technique de pêche/de chasse, la reproduction sont pareilles que chez l’Aigrette garzette.

Taxonomie

C’est une espèce monotypique, très proche des Aigrettes des récifs et garzette. Bizarrement, elle a un phénotype plus proche de l’Aigrette garzette (espèce de référence) que l’Aigrette des récifs d’une part, et d’autre part, elle est plus proche de la sous-espèce gularis de l’Aigrette des récifs qui vit de l’autre côté de l’Afrique que de la sous-espèce schistacea qui est géographiquement proche. En effet, sa forme sombre est très noirâtre et la forme générale ainsi que l’épaisseur du bec et des pattes sont quasiment identiques à ceux de la garzette. En comparaison, l’Aigrette garzette Egretta gularis schistacea est plus claire et plus grande, montre des pattes plus épaisses et un bec plus long et un peu plus fort. Ce qui semble certain c’est que tout ce petit monde n’a pas encore livré tous ses secrets, et la classification évoluera encore dans le futur.

Egretta_dimorpha_2fr
Egretta_dimorpha_3fr
Egretta_dimorpha_4fr

[Espèce Nº41 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2019

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Aigrette dimorphe – Egretta dimorpha

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s