Amblyospize à front blanc – Amblyospiza albifrons

Espèce de référence – publiée le 11 octobre 2019
Publication complète –  Famille des Ploceidae (Tisserins, euplectes, travailleurs…)
En anglais : Thick-billed Weaver in English

Amblyospiza_albifrons_main.JPGVoici une espèce très originale qui vit dans les toutes les régions d’Afrique au sud du Sahara. Il niche dans les zones humides, en particulier des marais, et apprécie les régions à la végétation dense, jusqu’à la lisière de la forêt, pour se nourrir en période internuptiale.

Son gros bec lui permet de consommer des graines mêmes dures et grosses, des fruits mous, des invertébrés parfois de taille importante et même des petites grenouilles. La nidification, en soi, rappelle celle d’autres tisserins polygynes. Le mâle défend un petit territoire au sein d’une colonie, et se reproduit avec jusqu’à 6 femelles sur la saison dont un maximum de 3 simultanément.

La construction du nid est le travail du mâle, et c’est une des particularités du genre. Seuls le Tisserin gros-bec construit de façon semblable, suggérant un changement de classification futur. Il utilise des bandes de feuilles fraîche (qu’il découpe délicatement lui-même) de plantes diverses et de palmiers pour construire une structure ovoïde massive illustrée ci-dessous.

La femelle, quant à elle, s’occupe de couver les quelques œufs (généralement 3, durant 15 jours), ce qui est intense puisque le mâle ne la nourrit pas. Elle doit donc aller manger, et revenir, avant que les œufs ne refroidissent. Elle nourrit également les jeunes toute seule (18 jours au nid et encore plusieurs semaines hors du nid), ou parfois ponctuellement aidée par le mâle, en régurgitant, un autre comportement inhabituel pour un Ploceidae.

Taxonomie et sous-espèces

Espèce très particulière, possiblement basale de tous les autres Ploceidae, actuellement est classée dans son genre à part et qui mériterait même, peut-être, une famille à elle toute seule.

On divise l’amblyospize en plusieurs sous-espèces (5 à 10 selon les auteurs), avec des oiseaux à tête plus brune à l’ouest et tête plus foncée (sans contraste avec le manteau) vers l’est. La taille de la tache blanche au front est également variable.

Amblyospiza_albifrons_1fr.jpg
Amblyospiza_albifrons_2fr.jpg
Amblyospiza_albifrons_3fr.jpg
Amblyospiza_albifrons_4ug.JPG
Amblyospiza_albifrons_5fr.jpg
Amblyospiza_albifrons_6fr.jpg
Amblyospiza_albifrons_7tz.JPG

[Espèce Nº649 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Amblyospize à front blanc – Amblyospiza albifrons

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s