Autour-chanteur sombre – Melierax metabates

Espèce de référence – publiée le 23 novembre 2018
Publication complète – Famille des Accipitridae (buses, aigles, éperviers, etc.)
En anglais: Dark Chanting-Goshawk in English

Melierax_metabates_mainCe rapace assez puissant est plus connu du grand public que d’autres espèces africaines, car il existe marginalement dans le Paléarctique occidental et on le retrouve donc dans beaucoup de guides de terrain européens. Sa population nord-africaine, une sous-espèce endémique, est très menacée de disparition et pourrait même déjà avoir disparue. Le classement de cette espèce en “least concern” par Birdlife International occulte parfois des situations gravissimes.

Contrairement à l’Autour unibande, le nid est réutilisé et un couple peut même nicher sur la même intersection de branches toute la vie. Le nid est une plateforme faite de branches et brindilles, des pierres, de peaux séchées et même de nids de petits passereaux ! Il est souvent couvert de toiles d’araignées.

Melierax_metabates_2fr

Si le nid est construit par le couple, seule la femelle couve (habituellement 2 œufs) et les jeunes (souvent le jeune car normalement un seul survit) sont nourris par les deux parents durant un peu plus d’un mois au nid et presque deux mois en dehors du nid.

C’est un grand chasseur qui apprécie beaucoup les reptiles, chassant à l’affût à la manière de l’Autour unibande. Il est toutefois opportuniste et rusé. Il peut chasser en vol, en marchant et même en suivant un gros oiseau tel un bucorve pour attraper les proies qui fuient ce dernier. Il ingurgite alors des invertébrés, des oiseaux (jusqu’à la taille d’une pintade), des mammifères (même des mangoustes) et des grenouilles.

Il vit dans les zones semi-arides, dans des boisements divers, dans des savanes à épineux même en altitude et sur des collines buissonnantes. Dans les régions où il cohabite avec les autres autours-chanteurs, ces derniers occupent des habitats plus secs.

Taxonomie et sous-espèces

Cette espèce est divisée en trois à cinq sous-espèces qui varient en taille, intensité du rouge des parties dénudées, du gris du plumage et du pattern des secondaires. Cet autour-chanteur est génétiquement bien distinct  des deux autres Melierax avec lesquels il cohabite localement (voir par exemple l’Autour-chanteur à ailes grises).

Le statut des différent populations est très divers. La population marocaine (M. m. theresae) est peut-être éteinte. La population arabe (nominale ou M. m. ignoscens selon les auteurs) est en déclin significatif. L’espèce est très répandue en Afrique de l’Ouest (nominale et M. m. neumanni selon les auteurs) mais elle diminue même dans dans les zones protégées. Elle souffre de la désertification et du déboisement. À l’inverse, les populations d’Ouganda, du Kenya et de Tanzanie (nominales) et plus au sud (M. m. mechowi) se portent bien.

Melierax_metabates_4fr
Melierax_metabates_3fr
Melierax_metabates_1fr

[Espèce Nº327 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Autour-chanteur sombre – Melierax metabates

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s