Bec-en-ciseaux d’Afrique – Rynchops flavirostris

Espèce commune – Page de référence – Disponible pour sponsoring
Famille des  Laridae (sternes, mouettes, etc.) – African Skimmer in English
Première publication : 08 novembre 2019 – Dernière mise à jour : 07 mai 2022

Rynchops_flavirostris_mainLes bec-en-ciseaux sont des oiseaux spectaculaires qui ont parfaitement leur place dans la famille des Laridae, mais leur position au sein de la famille reste floue. Chaque continent tropical a “son” espèce, celle d’Amérique est la plus commune et répandue, et celle d’Asie est rare et menacée. Celui d’Afrique est encore localement commun mais diminue rapidement pour diverses raisons.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

En effet, la pollution des eaux, la pêche, la collecte des œufs (pour manger), le dérangement et piétinement par le bétail sont de multiples causes qui font échouer les nidifications. Il est actuellement répandu depuis la Mauritanie et le sud de l’Égypte jusque dans le nord du Botswana et au Mozambique. Il a disparu comme nicheur en Afrique du Sud (dernière nidification en 1943).

Il se nourrit d’une manière unique, propre aux becs-en-ciseaux. Ces oiseaux écument l’eau avec leur longue mandibule inférieure pour capturer des petits poissons (maximum 8 cm) qu’ils avalent souvent en vol.

Il vit sur les rivières au cours lent, les lacs, lagons, salines, marais ouverts et, plus rarement, la côte. Il se repose et niche sur des bancs de sable, voire sur une plage ; il pêche souvent le soir et la nuit, plus rarement de jour. Le nid est une simple dépression grattée dans le sable où quelques œufs (moyenne de trois) sont pondus. On trouve des nids isolés mais, le plus souvent, il s’agit de colonies plutôt petites (quelques dizaines de couples). Les deux parents couvent (trois semaines) et apportent le poisson aux poussins, semi-nidifuges (ils marchent hors du nid dès deux ou trois jours), durant quatre semaines (le temps de s’emplumer).

Taxonomie

C’est une espèce monotypique isolée géographiquement mais proches des deux autres Rynchops ; les trois méritent d’être groupées dans une super-espèce.

Bec-en-ciseaux d’Afrique, Moremi, Botswana, juillet 2015
Le plumage foncé dessus et blanc dessous est commun aux trois becs-en-ciseaux, tout comme la forme du bec : celui-ci est épais avec une très longue mandibule inférieure. L’adulte nuptial est tout foncé dessus (sans collier blanc comme le Bec-en-ciseau à collier (asiatique) et montre le bout du bec jaune (noir chez le Bec-en-ciseau noir (américain).
Bec-en-ciseaux d’Afrique, Kasese, Ouganda, mars 2014
De profil, avec le bec ouvert, on distingue mieux la mandibule inférieure très longue. Notez le collier blanchâtre sur cou, indiquant un oiseau internuptial, ce que confirme le manteau plus brunâtre (mais variable avec l’usure) comparé au nuptial ci-dessus.
Bec-en-ciseaux d’Afrique, PN Murchison Falls, Ouganda, février 2015
Cet oiseau sociable est souvent vu avec d’autres animaux, comme les buffles (illustrés ci-dessous) et les hippopotames (voyez ci-dessus leurs têtes qui dépassent de l’eau).
Bec-en-ciseaux d’Afrique, Kasese, Ouganda, janvier 2014
Le comportement habituel d’un groupe est illustré sur cette image. Beaucoup d’oiseaux se reposent et iront se nourrir la nuit. Une partie du groupe a été dérangée par le mouvement d’un animal, les individus concernés font un tour au-dessus de l’eau et reviennent se poser une fois la danger passé. Durant ce petit tour, un ou deux oiseaux profitent pour manger un peu, notez l’oiseau en action, en bas à gauche.
Bec-en-ciseaux d’Afrique, PN Murchison Falls, Ouganda, mars 2014
Les ailes pointues et le bec rouge pourraient rappeler certaines sternes, mais les parties supérieures noirâtres le distinguent de toutes les sternes qui existent à l’intérieure des terres.

Pour en savoir plus :

Noms conseillés par l’Encyclopédie Holistique dans 6 langues choisies :

  • Espagnol : Rayador africano
  • Portugais : Talha-mar-africano
  • Allemand : Afrikascherenschnabel
  • Afrikaans : Waterploeër
  • Arabe : أبو مقص أفريقي
  • Swahili : Kiparara wa Afrika

[Espèce Nº677 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2019 – 2022

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Bec-en-ciseaux d’Afrique – Rynchops flavirostris

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s