Pinson bleu – Fringilla teydea

Espèce endémique “Niveau 3***” (“super star“) – page publiée le 3 janvier 2018 Publication complètefamille des Fringillidae (serins, pinsons, chardonneret…) En anglais: Tenerife Blue Chaffinch in English

This image has an empty alt attribute; its file name is fringilla_teydea5.jpgLe Pinson bleu est un endémique très localisé, ne vivant que dans les forêts d’altitude de Pins des Canaries autour du volcan Teide sur l’île de Tenerife aux Canaries (Espagne). Sa population totale tourne autour des 2000 couples. C’est un superbe sujet d’étude pour celui qui s’intéresse à la faune insulaire, à l’évolution des espèces, aux adaptations spécifiques de milieux naturels particuliers. 

Fringilla_teydea1Où voir cet oiseau?

Ce bel endémique est facile à trouver. Il suffit de prendre une des nombreuses routes qui montent vers le Teide, de n’importe côté de la montagne. Lorsque vous atteignez la forêt dominée par le Pin des Canaries, vous y êtes! S’il chante, vous reconnaîtrez vite sa voix de pinson. S’il ne chante pas (selon la période de l’année), il est plus difficile à repérer. Le mieux est alors de se rendre sur une des aires de pique-nique (attention toutefois aux cambriolages dans les voitures !). Le Pinson bleu, le Pic épeiche, le Serin des Canaries et d’autres viennent profiter des flaques d’eau qui existent autour des éviers mis à disposition des touristes.

Fringilla_teydea3 Endémisme

La région est connue pour ses endémiques. Des dizaines de taxons ne se rencontrent que dans les Îles Macaronésiennes (“îles heureuses”) que sont : les îles du Cap Vert, les Canaries, Madères et les Açores. Parmi ces archipels, ce sont les Canaries qui offrent la plus grande diversité, avec en tête la grande et relativement ancienne île de Tenerife.

Les pinsons ont colonisés trois des quatre archipels (tous sauf le Cap Vert) assez récemment avec ainsi au moins cinq sous-espèces du Pinson des arbres décrites aux Canaries (3 ou 4), à Madère (1) et aux Açores (1). Toutefois, une vague de colonisation plus ancienne a permis à deux populations de s’installer et se différencier spécifiquement du cousin européen: le Pinson bleu à Tenerife et le Pinson de Grande Canarie, à Grande Canarie, bien sûr!

Taxonomie

Fringilla_teydea2L’origine du Pinson bleu ne fait aucun doute. C’est l’ancêtre du Pinson des arbres venu d’Europe qui a colonisé les Îles Canaries et s’y est adapté de façon bien spécifique. Il est prouvé que le pinson a tenté de s’installer plusieurs fois dans les îles Macaronésiennes, mais la plupart de ces vagues de colonisation sont récentes et les populations qui ont survécu sont toutes au stade de “sous-espèce“, sauf deux, plus anciennes. Ces deux populations constituent deux espèces endémiques, le Pinson bleu et le Pinson de Grande Canarie. Ce dernier a été considéré comme une sous-espèce du Pinson bleu car, superficiellement, il lui ressemble. Toutefois, des différences de taille, d’épaisseur du bec, de chant, de cri, de plumage du mâle ainsi que celui de la femelle et une divergence génétique significative indiquent sans l’ombre d’un doute la validité de deux espèces différentes. Ce sont des allo-espèces ou “espèces-sœurs”.

Fringilla_teydea4 This image has an empty alt attribute; its file name is fringilla_teydea6.jpg

[Espèce Nº3 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivantesommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s