Caracara à tête jaune – Milvago chimachima

Espèce de référence – publiée le 28 novembre 2019
Publication complèteFamille des Falconidae (faucons, fauconnets, caracaras…)
En anglais : Yellow-headed Caracara in English

Milvago_chimachima_main.jpgCe rapace particulier est commun et répandu depuis le Nicaragua jusqu’en Uruguay. Il est opportuniste et très adaptable aux modifications de milieux imposées par l’homme ; il voit ainsi son aire de répartition s’étendre et ses populations sont probablement en augmentation.

Les caracaras sont des Falconidae originaux, strictement américains. Cette espèce étant la première de la sous-famille Caracarinae de notre site, elle devient notre espèce de référence.

Méthode Formation Ornitho : mode de vie des caracaras

Ce sont des véritable omnivores, qui consomment des charognes, depuis un petit rongeur tué par la route jusqu’à la chair d’un crocodile crevé. Ils mangent volontiers des insectes, notamment des fourmis coupeuses de feuille et des chenilles. Ils peuvent capturer des reptiles, des amphibiens, des oisillons et des poissons. Ils consomment aussi des fruits (notamment ceux des palmiers), des grains (dont du maïs) et même des déjections de chevaux. On les voit posés sur le dos d’animaux pour ingérer les tiques. Les jeunes sont nourris avec des insectes (90%), dont des orthoptères, et avec quelques reptiles. Idéalement, ils construisent des nids en branches, situés haut dans un arbre ou un palmier.

Lorsqu’il n’y a pas d’arbres, le Caracara à tête jaune, qui est un opportuniste exemplaire, peut s’installer sur une petite motte de végétation en milieux humides, ou même pondre au sol entre les chardons ! Intelligent et téméraire, il a même été vu nichant dans un seau abandonné dans un jardin. Sa reproduction est assez rapide pour un oiseau de cette taille, que l’on peut résumer en trois phases de trois semaines : incubation (surtout par la femelle), nourrissage des jeunes au nid (par le couple) et dépendance des jeunes aux parents.

Cette espèce se rencontre dans presque tous les milieux de basse et moyenne altitude, sauf dans la forêt fermée qu’il évite et qui est occupée par d’autres espèces de la sous-famille.

Taxonomie et sous-espèces

Deux sous-espèces sont décrites et illustrées ci-dessous. C’est un oiseau seul dans son genre, qui n’est pas apparenté au Caracara chimango comme ça avait été suggéré (sur base de la ressemblance superficielle) dans le passé.

Milvago_chimachima_4fr.jpg
Milvago_chimachima_3fr.jpg
Milvago_chimachima_1fr.jpg
Milvago_chimachima_2frco.jpg

[Espèce Nº697 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Caracara à tête jaune – Milvago chimachima

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s