Chevalier grivelé – Actitis macularius

Espèces simple – publiée le 4 décembre 2020
Publication complèteFamille des Scolopacidae (chevaliers, bécassines, courlis…)
En anglais : Spotted Sandpiper in English

Ce petit limicole est un nicheur répandu et souvent commun dans presque toute l’Amérique du Nord depuis les îles Aléoutiennes jusqu’à Terre-Neuve et le sud des États-Unis. Il se reproduit dans une grande variété d’habitats, humides comme arides, mais toujours à proximité de l’eau avec au moins un peu de végétation dense pour cacher les petits et une petite zone ouverte pour installer le nid. En hiver, il se rencontre dans une grand variété d’habitats, souvent à proximité de l’eau mais pas toujours, depuis le sud des USA jusqu’au centre du Chili via les Antilles.

Le comportement, le plumage (sauf les taches en plumage nuptial), la forme et la nourriture sont très semblables à ceux du Chevalier guignette, son équivalent eurasiatique, au point qu’on pourrait imaginer que les deux ne formeraient qu’un seule et même espèce. Toutefois, en creusant les détails on découvre que la reproduction a des caractéristiques très différentes. Les couples sont monogames et construisent, ensemble, un nid élaboré, totalement différent du nid simple, parfois non-aménagé, du Chevalier guignette. Ce nid est une grosse boule d’herbe sèche et de morceaux de bois, installée dans une dépression grattée dans le sol, souvent proche d’une touffe de végétation qui offre une certaine protection et de l’ombre.

Le développement des jeunes, nidifuges, et les différentes phases de la reproduction se déroulent comme chez le Chevalier guignette.

Taxonomie et sous-espèces

C’est une espèce monotypique, sœur avec le Chevalier guignette. Des observations de couples mixtes ont été rapportées, notamment en Écosse, mais la production d’hybrides n’a jamais été prouvée.

Chevalier grivelé, Rio de Janeiro, Brésil, mai 2009
Les taches noirâtres sur les parties inférieures blanches du plumage nuptial est unique parmi les Scolopacidae. Elles sont à l’origine du nom français (en référence aux grives qui ont un tel pattern) et du nom anglais “chevalier tacheté”.
Chevalier grivelé, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, novembre 2020
L’adulte internuptial et le jeune oiseau “1er hiver” ressemblent très fortement au Chevalier guignette. S’il reste une ou quelques taches (voyez le bas des flancs) dessous, alors c’est nécessairement un Chevalier grivelé adulte.

 [Espèce Nº1069 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020 – 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

3 thoughts on “Chevalier grivelé – Actitis macularius

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s