Choucas des tours – Corvus monedula

Espèce de référence – publiée le 3 septembre 2018
Publication complète – la famille des Corvidae (corbeaux, pies, geais…)
En anglais: Western Jackdaw in English

Coloeus_monedula_main

Ce petit Corvus est souvent commun à abondant car il est remarquablement bien adaptable aux milieux transformés, aux villes et aux villages. Il est largement présent en Europe depuis les îles Britanniques jusqu’à l’Oural et la Turquie, et encore en Asie jusqu’en Mongolie. Plus à l’est, il est remplacé par son espèce-sœur, le Choucas de Daourie. Une partie des populations scandinaves et asiatiques sont migratrices. Il est plus rare en Afrique du Nord, surtout la sous-espèce C. m. cirtensis d’Algérie et de Tunisie qui est même menacée de disparition.

Le comportement de cet oiseau est passionnant et mériterait des études approfondies. Il est semi-colonial, ce qui implique que des couples peuvent s’installer isolément, des vraies colonies sont possibles aussi, et une situation intermédiaire est classique. En effet, on voit dans certaines villages quelques couples installés dans plusieurs bâtiments assez proches les uns des autres.

Le nid est installé dans une cavité d’un arbre, dans un bâtiments ou une crevasse d’une falaise : le choucas est principalement cavicole très opportuniste. Il peut même s’installer dans un nid inoccupé du Corbeaux freux voire une nid de cigogne comme le font les moineaux !

La construction du nid est donc une particularité comparée Corbeau freux avec lequel il partage divers aspects du mode de vie. D’ailleurs les groupes mixtes des deux espèces sont la norme dans une grande partie de l’Eurasie. Si des sites de nidification appropriés sont disponibles, les Choucas des tours peuvent s’installer à proximité des “corbeautières”.

Le Choucas des tours est plus végétarien que les autres Corvus, et il évite les carcasses. Il vit dans la plupart des milieux sauf s’il n’y a pas d’arbres du tout. Il n’apprécie pas non plus la forêt fermée et la haute montagne où vivent plutôt les Pyrrhocorax.

Taxonomie et sous-espèces

Les choucas ont parfois été séparés dans un genre à part, Coloeus, mais ceci n’est pas valable : les choucas forment une branche basale (“primitive”) des Corvus.

Il y a diverses sous-espèces qui forment un cline circulaire. Les plus sombres sont en Algérie (C. m. cirtensis), puis les oiseaux d’Europe méridionale et occidentale (C. m. spermologus) sont un peu plus gris sur la nuque. Plus au nord et à l’est, de la Scandinavie aux Alpes et à l’ouest de la Russie vit la sous-espèce nominale qui est un peu plus claire que la précédent. Encore plus claire et marquée au cou, S. m. soemmerringii vit en Europe orientale au sud de la nominale et vers l’est jusqu’en Mongolie. Encore plus à l’est et au sud-est, vit le Choucas de Daourie qui est en quelque sorte l’extrémité du cline mais il est considéré, par la majorité des auteurs, comme une espèce distincte très proche du Choucas de tours.

Coloeus_monedula_5fr.jpg

Coloeus_monedula_1fr

Coloeus_monedula_2fr

Coloeus_monedula_3fr.jpg

Coloeus_monedula_7fr.jpg

Coloeus_monedula_8fr

Coloeus_monedula_9fr.jpg

[Espèce Nº246 du projet d’encyclopédie holistique]

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018

Liste des autres espèces illustrées: taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s