Colibri nain – Mellisuga minima

Espèce vedette – Page simple (minimale) – Disponible pour sponsoring
Famille des Trochilidae (colibris) – Vervain Hummingbird in English
Première publication : 06 juillet 2021 – Dernière mise à jour : 06 juillet 2021

Durant 92 ans, entre 1758 date de description du Colibri nain par Linné, et 1850, lorsque le Colibri d’Elena a été décrit par Lembeye, cet oiseau était considéré comme le plus petit du monde. L’espèce de Cuba a désormais ce titre informel mais pour une différence mineure : la taille du Colibri nain est de 6 cm et celle indiquée pour le Colibri d’Elena est de “5 à 6 cm”. Le poids moyen est d’environ deux grammes chez les deux espèces, mais les cubains les plus légers ne font que 1,6 grammes, une légèreté inégalée dans le monde des oiseaux. Pour comparer, le Frelon géant (Vespa mandarinia) normal pèse 1,6 grammes en moyenne et sa reine peut atteindre 3,5 grammes…

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Cet oiseau, minuscule donc, s’observe sur deux îles principales, la Jamaïque et Hispaniola, et leurs satellites comme la Gonâve et l’Île-à-Vache. Il se porte bien car il s’est adapté aux zones urbaines. Hormis dans les denses forêts de montagne où vivent de rares endémiques, il se rencontre presque dans tous les milieux, y compris les forêts sèches, les zone arides couvertes de buissons et les plantations.

Comme tous les colibris, il consomme du nectar (pollinisant ainsi certaines fleurs) et des insectes volants. Sa reproduction est également classique, telle que décrite à la page de notre référence, le Colibri cyanote. La femelle s’accouple avec des mâles chanteurs (polygames), puis s’occupe seule de la reproduction : construction du (minuscule) nid, incubation des deux œufs (deux semaines et demie) et nourrissage des oisillons durant leurs trois semaines de vie au nid.

Taxonomie et sous-espèces

Pour l’instant, les deux seuls Mellisuga sont les Colibris nain et d’Elena, ce qui implique un traitement de ces espèces en “sœurs”. Le Colibri nain est divisé en deux sous-espèces. Comparée à M. m. vieilloti d’Hispaniola illustrée ici, la nominale de la Jamaïque est un peu plus claire.

Objectifs recherchés pour une page complète :
Images de la sous-espèce de la Jamaïque ; sponsoring

[Espèce Nº1283 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

16 thoughts on “Colibri nain – Mellisuga minima

    1. Ils gaspillent tellement d’énergie, pour voler tout le temps, y compris se battre pour défendre “leurs” fleurs, qu’ils peuvent ingérer jusqu’à deux fois leur poids par jour ! C’est un peu comme si je bouffais 160 kg en une journée… soit plus de 200 fois la normale !

      Liked by 1 person

  1. Tu le photographies avec une loupe 🤣 Il est si petit !
    “La femelle s’accouple avec un mâle chanteur” ça signifie quoi ? Que le mâle chante pour s’accoupler ou qu’il y a des måles qui ne chantent pas ?

    Liked by 1 person

    1. Cela signifie que des mâles passent leur temps à chanter et s’accoupler avec des femelles. C’est un comportement classique de colibri, mais beaucoup d’oiseaux vivent plutôt en couples unis et fidèles.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s