Colibri porte-épée – Ensifera ensifera

Espèce vedette – Page simple (partielle) – Disponible pour sponsoring
Famille des Trochilidae (colibris) –  Sword-billed Hummingbird in English
Première publication : 07 janvier 2020 – Dernière mise à jour : 15 janvier 2022

Ensifera_ensifera_main.jpgVoici l’oiseau qui, dans le monde, a le plus long bec de tous, en proportion de sa taille. Il est difficile d’imaginer l’efficacité de la morphologie de l’animal pour pouvoir voler avec un tel objet, tout en étant capable de contrôler celui-ci avec la précision nécessaire pour aller le pointer dans des fleurs profondes.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

On ne le rencontre que dans les Andes, entre 1700 et 3500 mètres (surtout de 2500 à 3000 mètres). Il fréquente la forêt de montagne et il pénètre parfois la zone alpine (le páramo) si des massifs de buissons en fleurs y sont présents. Cet oiseau est une véritable attraction touristique, et il est observé par des millions de personnes qui le prennent en photo… mais la science ne sait même pas encore comment il niche ! Comme il est seul dans son genre, il est même difficile d’extrapoler sur base d’autres espèces.

Taxonomie

Espèce monotypique, unique en son genre, genre dont les affinités restent à déterminer. Il ne semble pas avoir de proche parent.

Colibri porte-épée, San Isidro, Équateur, août 2007
La gorge foncée indique un mâle. Le plumage est assez terne et banal pour un colibri, toute l’originalité de l’oiseau réside dans la longueur de son bec.
Colibri porte-épée, Mindo, Équateur, août 2007
La gorge blanchâtre tachetée de vert-olive indique une femelle.
Objectifs recherchés pour une page complète :
Images d’un nid (qui serait une première) ; sponsoring

[Espèce Nº737 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert, Chantal Lac & Marinella Mejia 2020 – 2022

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

8 thoughts on “Colibri porte-épée – Ensifera ensifera

    1. Hé oui, comme le fameux “bénéfice-risque” des médocs, les organes des animaux ont une rapport avantage / inconvénient où l’énergie est cruciale. Le bec apporte un avantage net (nectar de fleurs profondes) et un inconvénient net (poids)…

      Liked by 3 people

  1. Valéry, tu m’avais dit de choisir un oiseau, c’est celui-là que je choisirais…mais ils sont tous beaux. Désolée de ne pas avoir pu aller sur tes pages depuis quelques temps mais j’ai eu des problèmes d’ordinateur. Merci pour tous ces partages et toutes ces belles explications.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s