Colombar à front nu – Treron calvus

Espèce de référence – publiée le 09 février 2019
Publication complète – famille des pigeons et tourterelles Columbidae
En anglais : African Green Pigeon in English

Treron_calvus_main

Ce colombar est le plus répandu d’Afrique où il est souvent commun. Il est toutefois plus rare ou absent de la bande sahélienne et des zones arides de la corne de l’Afrique où se rencontre plutôt le Colombar waalia. La population de la côte sud-est de l’Afrique (de la Tanzanie à l’Afrique du Sud), qui se distingue notamment par la tête, le cou et la poitrine grise, est désormais considérée comme une espèce distincte, le Colombar de Delalande. Dans le reste de l’Afrique continentale, il est le seul colombar. C’est aussi notre espèce de référence pour le genre Treron.

Treron_calvus_2fr

Les colombars sont des pigeons frugivores d’Afrique et d’Asie. Ils aiment en particulier consommer des figues mais apprécient presque tous les fruits et baies, ainsi que, plus occasionnellement, quelques graines.

En plus de la couleur, leur comportement sociable dans les arbres fruitiers et leurs aptitudes à des mouvements acrobatiques pour attraper les fruits rappellent superficiellement les perroquets (Psittacidae).

Le nid, construit par le couple, est typique des Colombidae : une simple petite plateforme de brindilles ou de petites branches déposées sur l’intersection de deux branches horizontales ou pas trop penchées. Le couple couve deux semaines (le plus souvent deux œufs) et les jeunes s’envolent moins de deux semaines après l’éclosion, ce qui est rapide pour un oiseau de cette taille.

Les colombars ont des chants très différents des pigeons, vraiment spéciaux. Écoutez par exemple cet enregistrement sur Xeno Canto.

Taxonomie et sous-espèces

Hormis le Colombar waalia assez distinct, tous les autres colombars africains sont proches les uns des autres et ont même été considérés comme ne formant qu’une seule espèce par le passé, sous le nom Treron australis. Sur notre site comme dans HBW Alive, il y a désormais 6 espèces et il n’est pas impossible que certaines des 15 sous-espèces actuellement reconnues du Colombar à front nu soient également séparées en espèces distinctes dans le futur. Voici la liste en question, taxons méritant d’être regroupés dans une super-espèce qu’on appellerait alors Treron [australis] :

  • Colombar maïtsou Treron australis, Madagascar
  • Colombar des Comores Treron griveaudi, Comores (océan Indien), espèce menacée
  • Colombar de Pemba Treron pembaensis, Pemba (archipel de Zanzibar, Tanzanie)
  • Colombar de Delalande Treron delalandii, de la Tanzanie à l’Afrique du Sud
  • Colombar à front nu, décrit sur cette page
  • Colombar de Sao Tomé T. sanctithomae, Sao Tomé (golfe de Guinée), esp. menacée
Treron_calvus_1fr
Treron_calvus_3fr.jpg

[Espèce Nº405 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Colombar à front nu – Treron calvus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s