Colombine de Smith – Geophaps smithii

Endémique Niv 2** (“star”) – Page simple (partielle) – Disponible pour sponsoring
Famille des Columbidae (pigeons, tourterelles, etc.) Partridge Pigeon in English
Première publication : 06 septembre 2021 – Dernière mise à jour : 06 septembre 2021

Ce Columbidae original, appelé “pigeon perdrix” en anglais, vit dans les boisements plutôt secs avec un couvert végétal suffisant. Il est déjà peu commun naturellement puisqu’il n’y a que deux petites populations, toutes deux en Australie : l’une dans le nord des Territoires du Nord et l’autre dans le Kimberley (nord-ouest). Malheureusement, l’espèce est partout en diminution. En effet, les feux liés directement aux activités humaines et au réchauffement climatique détruisent le couvert végétal dont il a besoin. C’est ainsi qu’il est classé “vulnérable” par Birdlife International, et pourrait rapidement rejoindre la catégorie “en danger” car même dans l’énorme parc national du Kakadu, qui est justement là pour protéger les oiseaux de ce type de milieu, la situation devient préoccupante.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Son régime est particulièrement spécialisé : il ne mange que des graines qu’il picore au sol, à la manière des “poules” (d’où le nom anglais), mais il n’est pas opportuniste comme ces dernières.

Les similitudes avec les Phasianidae ne s’arrêtent pas là. Le nid est une simple dépression grattée au sol dans laquelle il place quelques herbes sèches. La couvée est de deux œufs, ça c’est habituel chez les pigeons et tourterelles, et les deux parents couvent moins de vingt jours. Les jeunes sont semi-nidifuges. Ils courent derrière les parents dès quelques jours et volent même à 8 ou 9 jours alors qu’ils n’ont leur plumage juvénile qu’à une douzaine de jours.

Taxonomie et sous-espèces

La sous-espèce de Kimberley (G. s. blaauwi) se distingue de la nominale des Territoires du Nord, illustrée ici, par la face jaune au lieu de rouge.

La Colombine de Smith est sœur avec la Colombine marquetée du nord-est de l’Australie. Le pattern de la face est radicalement différent, mais la forme et le comportement sont assez semblables.

Colombine de Smith (G. s. smithii), Darwin. Australie, septembre 2014
Le bec épais est original et correspond au régime exclusivement granivore de ce “pigeon perdrix”.

.

Objectifs recherchés pour une page complète :
Images de la sous-espèce occidentale G. s. blaauwi ; sponsoring

[Espèce Nº1345 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

4 thoughts on “Colombine de Smith – Geophaps smithii

  1. Superbe Colombine !
    C’est un beau gabarit ,..l’œil est joliment mis en évidence par ce pourtour écarlate !..
    Encore un volatile à protéger !..

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s