Conure naine – Eupsittula nana

 Espèce de référence – publiée le 15 décembre 2020
Publication complète Famille des Psittacidae (perroquets américains et africains)
En anglais : Olive-throated Parakeet in English

Cette perruche est répandue et souvent commune depuis le nord-est du Mexique jusqu’au Panama. Une population distincte existe à la Jamaïque. Son habitat de prédilection serait les boisements à feuilles caduques, mais elle se rencontre presque partout où il y a des arbres, y compris dans les forêts, jardins, plantations, etc., et ceci en plaine comme en basse et moyenne montagne.

Le mode de vie rappelle largement celui des perruches asiatiques comme la Perruche à tête prune ou même le Loriquet arc-en-ciel, par exemple. Il s’agit d’une forme de convergence évolutive puisque les conures appartiennent à une famille différente : les Psittacidae et non pas les Psittaculidae. Ainsi, elle est cavicole comme ses lointaines cousines de l’Ancien Monde et ne construit pas de nid communautaire comme la Perruche veuve (parfois appelée Conure veuve), de la même famille.

Une particularité de la Conure naine, est que sa cavité est généralement creusée par elle-même dans une termitière arboricole. La couvée serait de 3 ou 4 œufs mais aucun autre détail de la reproduction n’a été publié.

Elle est principalement frugivore et raffole notamment des figues. Elle est parfois vue consommant des graines, des fleurs et des feuilles.

Taxonomie et sous-espèces

Trois sous-espèces sont décrites mais les différences portent sur des nuances de couleur qui sont difficiles à juger car les variations individuelles sont nombreuses. La poitrine peut être brunâtre, verdâtre ou jaunâtre chez toutes les sous-espèces. La sous-espèce nominale, endémique de la Jamaïque (et introduite par l’homme sur Hispaniola) a été considérée comme une espèce distincte sur base de détails mineurs comme le bec plus petit, en moyenne. L’espèce du continent était alors appelée Eupsittula astec.

Elle semble assez distincte des autres espèces mais elle a sans doute quelques affinités avec la Conure à front rouge qui vit sur la côte Pacifique de la plupart des pays d’Amérique centrale.

Conure naine, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, décembre 2020
Le plumage est principalement vert, avec différentes nuances. Les parties inférieures tirent sur le brunâtre ou le jaunâtre selon les individus. Le large cercle oculaire blanc est très visible.
Conure naine, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, décembre 2020
En vol, ou lorsque les ailes sont ouvertes, on voit apparaître une couleur bleue assez intense, surtout sur le bout des rémiges.
Conure naine, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, décembre 2020
Des groupes parfois importants envahissent les champs de maïs pour profiter des grains. Ce n’est pas sa nourriture préférée, mais cette ressource est facile et abondante. Ainsi, cet oiseau indigène est considéré comme nuisible par les agriculteurs ce qui confirme encore une fois, comme nous le disons ici, que c’est bien l’agriculture le problème et non pas le fait que les perruches soient introduites ou non.

 [Espèce Nº1080 du projet d’encyclopédie holistique]

spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020 – 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Conure naine – Eupsittula nana

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s