Cormoran vigua – Nannopterum brasilianus

 Espèce simple– publiée le 17 décembre 2020
Publication complète Famille des Phalacrocoracidae (cormorans)
En anglais : Neotropic Cormorant in English

Ce cormoran classique est très répandu depuis le sud des États-Unis d’Amérique (côte du golfe du Mexique) jusqu’en Terre de Feu (extrême sud de l’Amérique du Sud). Il est souvent commun et se porte bien.

Son mode de vie rappelle celui de notre référence, le Grand Cormoran, ainsi que son équivalent nord-américain, le Cormoran à aigrettes, auquel le Cormoran vigua est apparenté.

La pêche et la nourriture (du poisson et d’autres organismes aquatiques comme des crevettes) sont semblables à celles des autres cormorans mais il est particulièrement opportuniste et adaptable quant aux habitats qu’il fréquente. Pour comparer avec la situation en Afrique, un autre continent tropical, le Cormoran vigua, souvent seul Phalacrocoracidae dans sa répartition, joue le rôle de deux espèces africaines : le Cormoran à poitrine blanche et le Cormoran africain. Sa taille est, d’ailleurs, intermédiaire entre les deux.

C’est ainsi qu’il vit sur tout plan d’eau intérieur, les rivières, la côte et même les lacs d’altitude (atteignant 5000 mètres d’altitude dans les Andes !). Il niche surtout dans les arbres, mais en l’absence de ceux-ci, il place son nid sur un sol dénudé, sur des rochers ou encore des structures artificielles.

La reproduction se déroule comme chez le Grand Cormoran, mais un peu plus rapidement, ce qui est cohérent avec sa taille inférieure.

Taxonomie et sous-espèces

Les oiseaux d’Amérique centrale ont les couvertures brun foncé alors que ceux d’Amérique du Sud, un peu plus grands mais avec le bec plus court, ont les couvertures noires. Cela justifie la division en deux sous-espèces ; celle du nord est appelée P. b. mexicanus (illustrée sur cette page) alors que celle du sud est la nominale.

Ce cormoran du Néotropical est sœur avec le Cormoran à aigrettes mais semble biologiquement bien distinct puisque la cohabitation est constatée (notamment à Cuba).

Cormoran vigua, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, décembre 2020
Le plumage de l’adulte est habituel des cormorans, principalement noirâtre avec quelques marques blanches. On note toutefois des yeux d’un beau vert émeraude.
Cormoran vigua, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, décembre 2020
En plus des yeux sombres, le juvénile a le plumage tout brun.
Cormoran vigua, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, décembre 2020
Comme les autres cormorans, après sa pêche matinale, il digère calmement les ailes ouvertes, perché bien en vue et souvent au soleil. Cela permet de sécher le plumage qui s’imbibe d’eau lors de la plongée.

 [Espèce Nº1082 du projet d’encyclopédie holistique]

spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020 – 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

One thought on “Cormoran vigua – Nannopterum brasilianus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s