Coryllis des Philippines – Loriculus philippensis

Espèce endémique Niveau 1* (“classique”) – publiée le 9 octobre 2020
Publication complète – famille des Psittaculidae (perruches de l’Ancien Monde)
En anglais : Philippine Hanging-Parrot  in English

Ce joli petit perroquet est commun sur certaines îles des Philippines (sauf dans l’ouest, région de Palawan), notamment les plus grandes telles que Luçon, Samar, Leyte et Mindanao. Il est toutefois bien plus rare sur plusieurs petites îles où il est en danger (notamment à Camiguin Sur) ou même sur le bord de l’extinction (comme à Siquijor). Les philippins connaissent bien ce petit endémique et lui donnent le nom familier de “colasisi”, en référence à ses cris les plus habituels, suraigus, composés généralement de quatre syllabes.

Il vit dans les forêts, boisements, plantations, parcs et grands jardins, en plaine comme en montagne (en dessous de 2500 mètres d’altitude). Il mange des fruits, des fleurs et du nectar ainsi que des graines de bananes sauvages.

La nidification est mal connue : il pondrait trois œufs dans une cavité d’un arbre mort ou d’une fougère arborescente. Les informations approximatives trouvées dans la littérature, notamment sur l’incubation (environ trois semaines) sont à prendre avec précaution car elles sont basées sur des individus captifs.

Taxonomie et sous-espèces

Une douzaine de sous-espèces sont décrites, mais au moins une (camiguinensis), qui ne vit que sur Camiguin Sur, pourrait se voir classée en espèce distincte (devenant alors un endémique menacé). Celle des Sulu (L. p. bonapartei) mérite peut-être également un tel statut.

L’espèce est apparentée aux autres coryllis sans qu’une espèce-sœur indiscutable n’ait été déterminée. Il semble particulièrement semblable au Coryllis de Ceylan.

Coryllis des Philippines (L. p. philippensis), Bontoc, Luçon, Philippines, février 2020
La tache orange ou rouge (variable selon les sous-espèces) indique un mâle adulte. La sous-espèce nominale montre le front rouge-orange, mais pas le reste de la calotte.
Coryllis des Philippines (L. p. apicalis), Malaybalay, Mindanao, Philippines, décembre 2018
La poitrine vert et la face bleue indiquent une femelle. La calotte est entièrement rouge-orange chez cette sous-espèce.

 [Espèce Nº1013 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s