Cratérope de Sharpe – Turdoides sharpei

Espèce commune – Page simple (partielle) – Disponible pour sponsoring
Famille des Leiothrichidae (cratéropes, garrulaxes…) – Black-lored Babbler in English
Première publication : 07 janvier 2022 – Dernière mise à jour : 07 janvier 2022

Ce cratérope est localement commun dans une partie de l’Afrique orientale située entre les Monts Rwenzori (est de la R. D. du Congo et ouest de l’Ouganda), le Mont Kenya et l’extrême sud-ouest de la Tanzanie. Il vit dans divers milieux non-forestiers depuis la lisière jusqu’aux grandes prairies parsemées de buissons via les savanes, les jardins, les marais et même les flancs de collines jusqu’à plus de 2000 mètres d’altitude.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Son comportement ne semble pas différer de ceux du Cratérope fléché et du Cratérope brun avec lesquels il cohabite largement. Comme eux, la reproduction se fait en groupes mais presque aucun détail n’est connu. On sait simplement que la couvée est de 2 – 3 œufs et que tous les membres du groupe reproducteur nourrissent les jeunes.

Il se nourrit aussi bien au sol que dans la végétation, y compris assez haut, donc voilà une toute petite nuance avec les deux autres Turdoides sympatriques cités plus haut qui se tiennent presque toujours dans les sous-bois ou sur le sol. Il consomme principalement des invertébrés, et complète de quelques reptiles et de petits fruits.

Taxonomie et sous-espèces

Les individus les plus orientaux, dans la région du Mont Kenya, ont la gorge plus claire. Ils sont généralement séparés dans une sous-espèce distincte (T. p. vepres). Une troisième sous-espèce, T. s. clamosus, n’est généralement plus reconnue. Elle a apparemment été décrite sur base d’individus intermédiaires entre la nominale et T. p. vepres vivant dans la vallée du Rift, au Kenya.

Anciennement, cette espèce était groupée avec le Cratérope masqué de Namibie, du Botswana et d’Angola.

Cratérope de Sharpe, Kasese, Ouganda, juin 2013
Le phénotype est stéréotypé : plumage gris brun avec une zone noire très nette sur la face qui fait ressortir l’œil blanchâtre. La forme est similaire à celle des autres cratéropes africains.
Objectifs recherchés pour une page complète :
Images de meilleure qualité ; sponsoring

[Espèce Nº1468 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2022

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

4 thoughts on “Cratérope de Sharpe – Turdoides sharpei

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s