Exercice 3a – les rougegorges Erithacus

Cet exercice est facile si vous avez bien compris la leçon 3. Si cela vous semble compliqué, c’est que la leçon 3 n’a pas été bien assimilée. Posez alors vos questions sur le groupe Forum Formation Ornitho, sous la vidéo de Youtube, ou sur Twitter (@ValrySchollaer1).

erithacus_map_exo3a

 

Actuellement, la majorité des auteurs estiment que le Rougegorge familier (Erithacus rubecula) est divisé en 8 sous-espèces dans le monde, la moitié étant présentes dans la partie du Paléarctique illustrée ci-contre.

Ainsi, nous avons une actuellement répartition comme suite :

 

E. r. rubecula : Europe continentale, îles méditerranéennes, Maroc, Açores, Madère et Canaries occidentales (principalement La Palma et El Hierro)
E. r. melophilus : Îles britanniques
E. r. witherby : Algérie et Tunisie
E. r. superbus : Ténériffe et Grande Canarie

erithacus_superbus_tn1Il y a donc des similitudes et des différences avec la situation de celle du Pinson des arbres vue dans la leçon.

Question 1

Quels messages peut-on déduire du fait que les oiseaux des Canaries occidentales appartiennent à la sous-espèce nominale E. r. rubecula ? Il y a deux informations « certaines » et une information probable (en comparant aux pinsons).

Indice : demandez-vous d’où viennent ces oiseaux… quand et comment la colonisation a eu lieu.

Question 2

Si une étude comparative montre que les oiseaux de Grande Canarie et ceux de Ténériffe ont en fait une divergence aussi grande que celle du Pinson bleu avec le Pinson de Grande Canarie, ré-écrivez la liste complète des rougegorges cités ci-dessus, avec une nouvelle classification adaptée, sachant que les auteurs de l’étude comparative ont donné le nom « marionae » aux oiseaux de Grande Canarie (nom utilisé pour la première fois).

Question 3

Si une seconde étude remet en doute les résultats de la première, reconnaissant une divergence entre les deux (superbus et marionae) mais moins importante, proposez deux alternatives à votre proposition ci-dessus.

Retour à la leçon 3

13 thoughts on “Exercice 3a – les rougegorges Erithacus

  1. Tentative de réponse à la question 1. 🙂

    Question 1
    Quels messages peut-on déduire du fait que les oiseaux des Canaries occidentales appartiennent à la sous-espèce nominale E. r. rubecula ?
    Une information certaine est que quelques individus d’E. r. rubecula, par exemple lors d’un hiver froid en Europe (la dernière glaciation du Pléistocène ?), ont été poussés à chercher une zone très au sud, plus clémente, et ont atterri accidentellement aux Canaries.
    Une deuxième information certaine est que l’arrivée d’E. r. rubecula aux Canaries occidentales est plus récente que celle d’E. r. superbus à Ténériffe et Grande Canarie qui, ayant une divergence génétique plus grande, a subi davantage de mutations, justifiant sa classification en une sous-espèce différente (donc arrivé lors d’une précédente colonisation).
    Une information probable est que la colonisation des Canaries occidentales par E. r. rubecula est assez « récente », étant donné la faible divergence génétique et morphologique avec E. r. rubecula d’Europe continentale. Elle semble avoir été suivie d’une radiation rapide vers l’Ouest (peu de divergences entre E. r. rubecula des Açores, Madère et Canaries occidentales) et qui n’est pas encore totalement achevée puisqu’E. r. rubecula est absent de Corvo et Flores (les îles de l’archipel des Açores les plus à l’Ouest).

    Like

  2. (vraiment pas sûre pour la suite…) 🙂

    Question 2

    E. r. rubecula : Europe continentale, îles méditerranéennes, Maroc.
    E. r. melophilus : Îles britanniques
    E. r. witherby : Algérie et Tunisie
    E. canariensis rubecula : Açores, Madère et Canaries occidentales (principalement La Palma et El Hierro)
    E. canariensis superbus : Ténériffe
    E. marionae : Grande Canarie

    Question 3

    Alternative 1
    E. r. rubecula : Europe continentale, îles méditerranéennes, Maroc.
    E. r. melophilus : Îles britanniques
    E. r. witherby : Algérie et Tunisie
    E. canariensis rubecula : Açores, Madère et Canaries occidentales (principalement La Palma et El Hierro)
    E. canariensis superbus : Ténériffe
    E. canariensis marionae : Grande Canarie
    Alternative 2
    E. r. rubecula : Europe continentale, îles méditerranéennes, Maroc.
    E. r. melophilus : Îles britanniques
    E. r. witherby : Algérie et Tunisie
    E. canariensis rubecula : Açores, Madère et Canaries occidentales (principalement La Palma et El Hierro)
    E. canariensis superbus : Ténériffe et Grande Canarie

    Like

  3. 1)Les E.r ont colonisé les iles de Ténériffe et Grande Canarie il y a longtemps en formant une espèce superbus distincte , comme elles ont donné les rubécola, les melophilus et les witherby
    2)
    E. r. rubecola
    E. r. melophilus
    E. r. witherby
    E. r. superbus
    E.r. marionae
    3)
    E. r. rubecula
    E. r. melophilus
    E. r. witherby
    E.r.superbus superbus
    E.r. superbus marionae

    Like

  4. 1)Les E.r ont colonisé les iles canaries à partir de la sous espèce E.r.rubecola.
    2)
    E. r. rubecola
    E. r. melophilus
    E. r. witherby
    E. r. superbus
    E.r. marionae
    3)
    E. r. rubecula
    E. r. melophilus
    E. r. witherby
    E. superbus superbus
    E. superbus marionae

    Like

  5. 1.
    Information sûre > Erithacus rubecula du continent a colonisé les Canaries occidentales directement.
    Information sûre > Erithacus rubecula du continent a colonisé les Canaries occidentales il y a très peu de temps.
    Information probable > Si le principe de classification actuel perdurait au sujet des Rougegorges familiers, à long terme Erithacus rubecula rubecula des Canaries occidentales changerait de nom pour devenir une sous-espèce distincte.

    2.
    Erithacus rubecula rubecula
    Erithacus rubecula melophilus
    Erithacus rubecula witherby
    Erithacus superbus
    Erithacus marionae

    3.
    Erithacus rubecula rubecula
    Erithacus rubecula melophilus
    Erithacus rubecula witherby
    Erithacus superbus superbus
    Erithacus superbus marionae
    ou bien
    Erithacus rubecula
    Erithacus melophilus
    Erithacus witherby
    Erithacus superbus
    Erithacus marionae

    Like

  6. Bonjour Valery, j’espère avoir compris. Merci de me dire si c’est plus ou moins correct ou si je me suis complètement trompée et relire le chapitre.
    1)Le Rougegorge s’est installé lors d’une recherche de nouveaux territoires (surpopulation en certains endroits) ou par des vents N/E – S/O poussant les oiseaux vers ces îles. Il y a des millions d’années si pas plus car la mutation ne se fait pas rapidement . Elles arrivent soit directement sur les deux îles en même temps soit elles colonisent une île, surpopulation et colonisation de la 2ème île. Si pas d’échange entre les deux îles de ces populations, on peut parler de 2 espèces différentes.

    2) a)E.r.rubecula – E.r.mélophilus – E;r.witherbyi b) E.r.superbus superbus et E.r; superbus morinae

    3) a) E.r.rubecula – E.r..rubecula superbus canariensis / E.r. melophilus du Nord – E.r.melophilus de méditérrannée – E.r. whiterbyi
    b) E.r.rubecula rubecula / E.r.superbus canriensis – E.r.melophilus E.r. witherbyi

    Like

  7. 1)Le Rougegorge s’est installé lors d’une recherche de nouveaux territoires (surpopulation en certains endroits) ou par des vents N/E – S/O poussant les oiseaux vers ces îles. Il y a des millions d’années si pas plus car la mutation ne se fait pas rapidement . Elles arrivent soit directement sur les deux îles en même temps soit elles colonisent une île, surpopulation et colonisation de la 2ème île. Si pas d’échange entre les deux îles de ces populations, on peut parler de 2 espèces différentes.

    2) E.rubecula – E.r.mélophilus – E;r.witherbyi – E. superbus superbus – E. superbus morinae

    3) E.rubecula – E;r. melophilus – E. r. witerbyi – E. rubecula superbus – E. rubecula morinae

    E.rubecula – E.r.melophilus – E.r; witherbyi – E.rubecula Palma – E. rubecula Hierro

    Like

  8. Bonsoir Valéry
    Dans son ensemble, je comprends la logique. Toutefois, je me pose des questions. Lorsqu’ on arrive sur un site et que l’on voit un oiseau qui s’apparente à une espèce connue mais dont quelques différences sont remarquées. Comment le spécialiste peut-il déterminer si il est arrivé il y a longtemps ou pas ? Par le trajet migratoire ? une étude adn qui permet de déterminer les différences génétiques de l’espèce étudiée ?
    Si j’arrive dans un endroit et que je découvre cet oiseau, que ferait le spécialiste ?

    Merci de la réponse Valéry

    Like

  9. question 1:les oiseaux des canaris occidentales appartiennent à la sous espèces nominale E.r.rubecula quand ce sont des oiseaux issu de la même espèce qui vivent dans la région indiqué après avoir migré pour une raison climatique.
    question 2: E.r.melophilius
    E.r.rubecule
    E.r.witherby
    E.r.superbus
    question3: E.r .superbus
    E.r.witherby
    E.r.rubecule
    E.r.melophilus

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s