Fauvette des Baléares – Curruca balearica

Espèce endémique Niveau 2 (“star“) – publiée le 18 mars 2018
Publication complète – famille des Sylviidae (fauvettes, paradoxornis,…)
En anglais: Balearic Warbler in English

Sylvia_balearica_main.JPG

Cette fauvette est endémique des Baléares, principalement Majorque et Ibiza ainsi que des îlots autour des ces deux îles, mais elle est absente de Minorque. Cela fait une répartition limitée, mais les densités sont bonnes et la population se porte apparemment bien ; on parle de plus de 20.000, voire 40.000 individus et en augmentation ! Sa répartition fait moins de 50.000 km2 et elle vit sur plusieurs îles, donc c’est un endémique “star” dans notre classification.

Elle est proche des autres fauvettes méditerranéennes en comportement. En effet, elle est principalement insectivore mais consomme des baies selon les saisons. Elle construit son nid bas dans un buisson souvent dense et elle y pond 3 ou 4 œufs; 2 – 3 nidifications annuelles. Elle apprécie la garrigue ainsi que les repousses après les feux et évite les climax (c’est donc une espèce de milieux en transition). Elle peut aussi fréquenter des pinèdes sèches si la végétation est assez dense en sous-bois. Le mâle chante et défend un territoire mais les deux adultes nourrissent les jeunes.

Où voir cet oiseau endémique?

Sur Ibiza comme sur Majorque, il suffit de trouver de la garrigue pour entendre sa voix typique. Elle est commune et omniprésente dans son habitat, ce que l’on constate uniquement lorsqu’on connait sa vocalisation. Elle est très discrète et difficile à voir. Le mieux pour faire une belle observation est d’attendre patiemment à un endroit où on l’entend. Un mâle finira pas certainement par se montrer ; évitez l’utilisation de la “repasse” (l’attirer avec un enregistrement de son chant) qui perturbe sérieusement la nidification. L’identification est facile, vu que la seule espèce vraiment semblable, la Fauvette sarde, n’existe pas aux Baléares. Lors d’observations brèves, se méfier toutefois de la Fauvette pitchou qui a également un longue queue. Pour identifier un éventuel égaré ailleurs en Europe ou en Afrique, cet article en anglais peut vous aider.

Taxonomie

Espèce monotypique, proche de la Fauvette sarde (espèces-sœurs). Elle n’est par contre pas génétiquement proche de la Fauvette pitchou, mais les deux se feraient concurrence selon certaines sources qui prétendent que c’est la raison de son absence à Minorque ; cela semble toutefois peu probable. De nombreuses fauvettes cohabitent en région méditerranéenne, et si l’habitat n’est pas détruit par les humains, il y a clairement assez de sites de nidification et d’insectes pour toutes.

Sylvia_balearica_2fr.jpg
Sylvia_balearica_1fr.jpg

[Espèce Nº77 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2019

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s