Flamant rose – Phoenicopterus roseus

Espèce de référence – publiée le 17 juin 2019
Publication complète – famille des Phoenicopteridae (flamants)
En anglais: Greater Flamingo in English

Phoenicopterus_roseus_main.JPGC’est un des oiseaux les plus connus du grand public grâce à sa couleur qui paraît si originale, sa grande taille et ses formes exceptionnelles. En réalité, il n’est guère différent des autres flamants, mais il est présent et souvent commun en Europe et dans des pays touristiques comme ceux du Maghreb, le rendant visible aux yeux des occidentaux. De plus, il est également répandu en Afrique noire et dans certaines régions d’Asie, dont le Moyen-Orient et l’Inde.

Comme expliqué avec le Flamant nain, ces oiseaux se concentrent pour nicher, puis se dispersent dans de vastes régions. Ainsi, en Europe occidentale, presque tous les nicheurs sont basés en Camargue (France) et près de Málaga (Espagne). Les oiseaux issus de ces colonies sont observés dans tout le bassin méditerranéen, au Maghreb et même sur la côte Atlantique africaine jusqu’au Sénégal.

De la même manière, les quelques colonies des lacs alcalins d’Afrique orientale, notamment au Kenya, fournissent des oiseaux dans toute cette région. En Asie, certaines colonies atteignent même 200.000 couples !

Cette stratégie de reproduction est dangereuse dès que l’humain s’en mêle. Plusieurs populations, notamment aux îles du Cap-Vert, en Égypte ou encore sur des petites îles au large du Koweït, ont ainsi été décimées par les activités humaines.

À l’inverse, il est assez facile de maintenir artificiellement les conditions pour que les Flamants roses se reproduisent, et c’est ainsi que la lagune de Fuentedepiedra, en Espagne (près de Málaga), est gérée tout spécialement pour être accueillante pour notre flamant. Certaines réserves sont gérées ainsi également, avec succès, aux Émirats Arabes Unis et ailleurs.

Grâce à ces actions, l’espèce serait même globalement en légère augmentation !

La nourriture est assez variée comme expliqué sous une des photos, plus bas. Les nids, souvent très proches les uns des autres, sont circulaires et assez épais, installés à même le sol. Il est fabriqué en boue, sauf sur les îlots qui n’en possèdent pas, alors il utilise des pierres et des cailloux. La nidification a une durée semblable à celle du Flamant nain, ce qui est étonnant vu la différence de taille.

Taxonomie

Espèce monotypique proche du Flamant des Caraïbes duquel il a été considéré comme une sous-espèce par le passé.

Phoenicopterus_roseus_2fr

Phoenicopterus_roseus_6fr

Phoenicopterus_roseus_7fr.jpg

Phoenicopterus_roseus_3fr

Phoenicopterus_roseus_4uae

Phoenicopterus_roseus_8fr.jpg

Phoenicopterus_roseus_9ke.JPG

[Espèce Nº533 du projet d’encyclopédie holistique]

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019

Liste des autres espèces illustrées: taxonomique – jour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s