Formation Ornitho 2020 – Leçon 3

Formation ornitho logo

La leçon 1 vous a montré comment distinguer un granivore d’un insectivore et la leçon 2 vous apprend à distinguer un Passeridae (famille des moineaux) d’un Fringillidae (famille des pinsons ou “fringille”).

Nous allons utiliser ces compétences acquises dans les exercices et y ajouter une notion cruciale qui est la projection primaire ou, pour parler plus facilement (en simplifiant), la longueur du bout des ailes. Regardez sur cet exemple très parlant la différence énorme qu’il y a entre le bout de l’aile d’un petit oiseau sédentaire, le Troglodyte mignon (à gauche) et le bout de l’aile d’un grand migrateur, le Gobemouche gris, à droite.

Muscicapa_striata_Troglodytes_LE3

Nous avons donc désormais 4 passereaux insectivores à identifier. Le Troglodyte mignon, tout rondelet avec ses ailes minuscules et tachetées ne devrait vous poser aucun problème. L’Accenteur mouchet est devenu familier pour vous depuis la première leçon, n’est-ce pas ? Notez aussi ses pattes orange, ou de couleur chair, comparées aux pattes noirâtres des deux espèces suivantes. L’accenteur et le troglodyte appartiennent à des familles différentes. Le Rougequeue noir et le Gobemouche gris sont, quant à eux, de la même famille (Muscicapidae pour les scientifiques). Voyez sur la photo ci-dessous leur similitude de forme. Vous les distinguerez toutefois facilement, notamment avec la couleur de la queue et aux stries sur la tête et la poitrine du gobemouche que n’a pas le rougequeue. Retenez aussi que le Gobemouche gris est “monsieur longues-ailes”. Vous allez voir, avec un peu d’entrainement ce critère va vous servir bien souvent.

Muscicapa_striata_phoenicurus_ochruros_LE3

Nous ajoutons aussi deux granivores à notre liste, précisément des fringilles ou Frigillidae. Ce sont quatre espèces très différentes de cette famille que nous avons maintenant (elles sont de genres différents, on étudiera les genres dans une autre leçon) et vous n’aurez aucune difficulté à les distinguer. Essayez toutefois de bien visualiser le pattern alaire. La Linotte mélodieuse a un “panneau alaire” clair, comme le Verdier d’Europe, mais il est blanchâtre ou gris au lieu de jaune. Le Chardonneret élégant a aussi du jaune dans les primaires, mais il a surtout une large “barre alaire” jaune, donc bien différente de la double barre alaire blanche ou blanchâtre du Pinson des arbres. Voyez ci-dessous en images, c’est flagrant !

This image has an empty alt attribute; its file name is fringilla_carduelis_linaria_chloris.jpg
  1. Double barre alaire (blanchâtre) = Pinson des arbres
  2. Grosse barre alaire jaune = Chardonneret élégant
  3. Panneau alaire blanchâtre = Linotte mélodieuse
  4. Panneau alaire jaune + aucune barre alaire = Verdier d’Europe
  5. Barre alaire absente ou insignifiante = Verdier d’Europe et Linotte mélodieuse

C’est tout ce que vous devez savoir pour l’instant, mais les plus curieux peuvent approfondir avec des liens que nous proposons (voir plus bas). Il vous suffit maintenant d’utiliser cette leçon accessible (gardez la page ouverte), OUVRIR LES EXERCICES DANS UN NOUVEL ONGLET OU UNE NOUVELLE PAGE, et répondez-y . Bon amusement !

Liens vers : leçon 1leçon 2 – leçon 4 – leçon 5 – leçon 6 – leçon 7 – leçon 8leçon 9leçon 10

Vos questions sont les bienvenues sur le groupe spécifique Forum Formation Ornitho ainsi que sur Ornitho Passion.

OrnithoPassion
ForumFormationOrnitho

Liens directs : vidéo d’introductionleçon 1 – leçon 2

Pour les plus curieux ou ceux qui ont plus de temps pour approfondir :

sommaire
lexique
articledidentification

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s