Formation Ornitho – Limicoles leçon 3

Formation ornitho logo

Voici la troisième leçon de notre formation sur les limicoles visibles en France et dans les pays voisins comme la Belgique, la Suisse et l’Espagne. II est conseillé de lire la leçon 1 et la leçon 2 avant d’entamer celle-ci.

Les deux premières leçons expliquent comment distinguer les 6 familles de limicoles réguliers en Europe occidentale et la plupart des genres. Dans cette troisième leçon, nous ajoutons trois genres de Scolopacidae (bécasseaux, tournepierres et bécasses) et nous identifions les espèces pour les genres monotypiques (une seule espèce) pour notre région ainsi que pour les Recurvirostridae.

Ainsi, si on vous demande l’espèce et que vous identifiez un Burhinidae c’est nécessairement un Oedicnème criard ; si vous identifiez un Haematopodidae c’est un Huîtrier pie ; et un Glareolidae à ce stade de nos exercices sera une Glaréole à collier. De la même manière, un Vanellus est automatiquement le Vanneau huppé, un Actitis est le Chevalier guignette, une Gallinago est la Bécassine des marais, une Himantopus est l’Échasse blanche et la seule Recurvirostra est l’Avocette élégante.

Nous ajoutons trois genres de Scolopacidae à cette leçon. Deux genres sont monotypiques en Europe : Scolopax avec la Bécasse des bois et Arenaria avec le Tournepierre à collier. Le troisième est le plus complexe de tous les genres de notre module de formation : Calidris, les bécasseaux.

Notez le bec unique du tournepierre, l’aspect de “bécassine géante” de la bécasse, et l’aspect rondelet du bécasseau.

Nous étudierons l’identification des nombreux bécasseaux lors d’une prochaine leçon. À ce niveau, nous nous contentons de reconnaître un bécasseau d’un autre limicole. Même ça n’est pas si facile. Notez qu’en dehors des grands courlis avec leurs becs très longs, seuls les bécasseaux ont le bec courbé vers le bas… mais pas tous les bécasseaux. Donc si votre oiseau a le bec courbé mais bien plus court que celui d’un courlis, c’est un bécasseau. Si le bec est droit, alors c’est un peu plus compliqué. Les bécasseaux au bec droit peuvent être confondus avec un chevalier. La plupart des bécasseaux ont les pattes noires, contrairement aux chevaliers. Pour identifier les quelques espèces de bécasseaux au bec droit et aux pattes claires, par rapport aux Tringa, il faut remarquer leur forme bien plus compacte, rondelette, ventrue et leur bec un peu plus court. C’est délicat au début, mais à force de faire des exercices, vous y arriverez ; ne vous inquiétez donc pas si vous ramez un peu sur ce cas précis pour l’instant.

À gauche, un petit bécasseau avec un bec court, droit et des pattes claires. Comparez sa forme compacte et rondelette avec un chevalier, à droite, avec son corps bien plus svelte, son cou plus long, comme les pattes et le bec.

En vol, la barre alaire est importante et nous vous invitons à étudier ce critère ici.

C’est tout ce que vous devez savoir pour l’instant, mais les plus curieux peuvent approfondir avec des liens que nous proposons (voir plus bas). Il suffit maintenant d’utiliser ces informations (gardez la page ouverte), OUVRIR LES EXERCICES DANS UN NOUVEL ONGLET OU UNE NOUVELLE PAGE, et répondez-y . Bon amusement !

Vos questions sont les bienvenues sur le groupe spécifique Forum Formation Ornitho ainsi que sur Ornitho Passion.

OrnithoPassion
ForumFormationOrnitho

Pour les plus curieux ou ceux qui ont plus de temps pour approfondir :

sommaire
lexique
articledidentification

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s