Geai à face blanche – Calocitta formosa

 Espèce vedette – publiée le 31 janvier 2021
Publication complète – Famille des Corvidae (corbeaux, pies, geais…)
En anglais : White-throated Magpie-Jay in English

Ce Corvidae spectaculaire est localement abondant dans les plaines et collines du versant Pacifique de l’Amérique centrale depuis le Mexique (état de Jalisco) jusqu’au nord-ouest du Costa Rica. Il vit dans divers habitats mais préfère les forêts sèches. Il est bien adapté aux milieux ouverts et bocagers, aux villes et villages et même à des forêts dégradées.

Sa nourriture est classique des Corvidae, à savoir omnivore à tendance carnivore. Il consomme ainsi de grandes quantités d’invertébrés, des petits reptiles, des amphibiens, des œufs, des oisillons, des graines, des fruits, des baies et du nectar. Des petits groupes bruyants cherchent la nourriture dans les branchages ainsi qu’au sol.

La reproduction est originale et passionnante, basée sur des groupes dominés par les femelles. Celles-ci restent dans les groupes où elle sont nées et deviennent aidantes des couples reproducteurs. Plus tard, lorsqu’elles se mettent à leur propre reproduction, elles restent le plus souvent dans le même groupe. Les mâles, par contre, voyagent entre les groupes sans attachement pour celui dans lequel ils sont nés. Ce sont donc eux qui permettent le brassage génétique.

Ces geais ont toutefois leur caractère et les couples ont un comportement variable. Certains vivent en couples territoriaux au sein des groupes, sans accepter d’aidants. D’autres sont plus sociables et acceptent des aidants, mâles comme femelles, et certaines femelles reproductrices peuvent même partager certaines tâches. Les groupes rassemblent habituellement une dizaine d’adultes au maximum.

Le nid est placé haut dans les arbres, jusqu’à 30 mètres, et il est construit en branches assez petites et tapissé de radicelles. Il a la forme d’une assiette profonde, et sa taille est plutôt petite par rapport à la taille de l’oiseau. Mâles et femelles construisent, couvent et nourrissent les jeunes, mais les détails précis du temps respectif que consacrent les deux parents et les aidants aux différentes tâches sont encore mal étudiés. Deux à six œufs sont pondus, la durée de l’incubation est inconnue et les jeunes s’envolent à environ deux semaines et demie.

Taxonomie et sous-espèces

Les Calocitta constituent un genre bien distinct au sein des Cyanocoracinae, la sous-famille des geais américains. La face est bien blanche et la huppe est bicolore au sud mais, au Mexique, ces geais ont plus de noir sur la face. C’est ainsi que les plus nordiques sont généralement considérés comme une espèce distincte, le Geai à face noire (endémique au Mexique). Il y a toutefois des intermédiaires et ce classement pourrait être discuté. La sous-espèce nominale est intermédiaire avec la face blanche mais la calotte, la huppe et une “moustache” noires.

Les deux sous-espèces méridionales ont la face bien blanche et ne diffèrent que sur des nuances de couleurs ; le bleu de la sous-espèce C. f. azurea (sud du Mexique et Guatemala) est un peu plus vif que chez les autres.

Geai à face blanche, La Crucecita (Huatulco), état d’Oaxaca, Mexique, janvier 2021
Le plumage de ce geai est unique dans son aire de répartition, avec notamment la large zone blanche de la face, à l’origine du nom français. De plus, la huppe est bien haute, immanquable, et la queue est particulièrement longue.
Geai à face blanche, La Crucecita (Huatulco), état d’Oaxaca, Mexique, janvier 2021
Malgré sa taille imposante et sa longue queue, il évolue habilement dans les branchages et prend des positions improbables, si nécessaire, pour atteindre sa nourriture.
Geai à face blanche, La Crucecita (Huatulco), état d’Oaxaca, Mexique, janvier 2021
Le pattern de la face, variable individuellement, probablement aussi avec l’âge et le sexe, montre une large palette de diversités dans l’état d’Oaxaca, car il y a un cline entre les individus de la sous-espèce nominale (avec pas mal de noirâtre sur la face comme ici) et la sous-espèce C. f. azurea, avec la face toute blanche, comme sur la première photo sous le texte.

Ayant des photos en grand format de cette espèce, j’en ai publiée une sur Flickr. Cliquez sur la photo pour la voir en très grand ! 
 

[Espèce Nº1127 du projet d’encyclopédie holistique]

spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

One thought on “Geai à face blanche – Calocitta formosa

  1. Geai très particulier : une longue huppe bien dressée, une longue queue, une alimentation bien diversifiée et une organisation matriarcale pour la nidification et la reproduction.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s