Gobemouche des îles – Eumyias panayensis 

Espèce vedette – Page référence (partielle) – Disponible pour sponsoring
Famille des Muscicapidae (rougegorges, traquets…) – Turquoise Flycatcher in English
Première publication : 25 janvier 2022 – Dernière mise à jour : 25 janvier 2022

Ce bel oiseau, turquoise comme son nom anglais l’indique, ne se rencontre que sur des îles, ce qui correspond à son nom français. Il niche précisément sur Luzon, Mindoro, Negros, Panay et Mindanao (Philippines) ; ainsi que sur Sula, Sulawesi, Obi et Seram (Indonésie). Il se porte assez bien car, bien qu’il soit forestier, il vit en altitude où les dégradations sont moins sévères qu’en plaine et s’adapte aux forêts abîmées. Il apprécie les clairières et les lisières.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Il peut capturer des insectes volants, comme la plupart des gobemouches, mais passe le plus clair de son temps à scanner le feuillage pour y chasser des petits invertébrés en tout genre.

Il n’y a aucune information publiée sur sa reproduction. Le Gobemouche vert-de-gris construit un large bol en matériaux végétaux installé dans une cavité naturelle. Il est probable que le nid soit semblable chez le Gobemouche des îles.

Le nom “panayensis” signifie “de Panay” car l’oiseau a été décrit, pour la première fois, sur l’ile de Panay (Philippines). C’était en 1877.

Taxonomie et sous-espèces

Il est sœur avec le Gobemouche vert-de-gris qui se rencontre du Pakistan à Bornéo. On le divise en sept sous-espèces. La femelle a les lores qui sont noirâtres à clairs alors que c’est le menton qui varie de noirâtre à turquoise chez le mâle. Il y a aussi des petites nuances de couleur (plus vertes ou plus bleues) du plumage des unes et des autres.

Gobemouche des îles (E. p. nigrimentalis), Bontoc, Luzon, Philippines, 2020
Comme son nom scientifique l’indique, la sous-espèce du nord de l’île de Luzon présente un menton noir. C’est un critère de mâle, tout comme le ventre blanc (beige chez la femelle).
Gobemouche des îles (E. p. nigrimentalis), Bontoc, Luzon, Philippines, 2020
Malgré son comportement sédentaire, les ailes sont assez longues et la forme de l’oiseau est svelte, en général.
Objectifs recherchés pour une page complète :
Images de deux autres sous-espèces ; sponsoring

[Espèce Nº1486 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2022

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

6 thoughts on “Gobemouche des îles – Eumyias panayensis 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s