Gobemouche pâle – Agricola pallidus

Espèce commune – Page simple (minimale) – Disponible pour sponsoring
Famille des Muscicapidae (rougegorges, traquets, gobemouches, etc.) – Pale Flycatcher in English
Première publication : 23 juillet 2021 – Dernière mise à jour : 23 juillet 2021

Ce gobemouche assez grand mais particulièrement terne est répandu en Afrique tropicale sauf dans la région sud-ouest qui est trop aride pour lui et celle des forêts humides (bassin congolais et forêts guinéennes). Il vit dans les boisements et savanes, y compris les acacias. Il évite les habitats trop secs qu’il laisse au Gobemouche à petit bec (en Afrique orientale) et au Gobemouche traquet (sud-ouest de l’Afrique). Il interagit aussi avec le Gobemouche du Marico en Afrique australe. Ce dernier chasse le Gobemouche pâle de ses milieux préférés, ceux où il trouve du “mopane” (Colophospermum mopane) et des acacias, mais il lui en laisse d’autres tels que le “miombo” (milieu dominé par des arbres du genre Brachystegia) .

C’est un gobemouche généraliste classique qui chasse depuis un perchoir souvent exposé mais parfois plus discret, depuis lequel il effectue un vol rapide et court dans les airs, vers un insecte posé sur une écorce ou vers le sol. Il peut compléter avec quelques fruits. Il est parfois vu sautillant au sol comme un rougegorge ou chassant autour de fleurs. Il n’est toutefois pas certain de ce qu’il cherche auprès de celles-ci : le nectar ou les insectes nectarivores ?

Son nid est un bol fin mais solide placé à la fourche de branches ou contre un tronc, fabriqué avec des racines, de l’herbe, des radicelles, des fleurs, des brindilles et des feuilles mortes, parfois aussi du lichen. Il est tapissé de fines radicelles et de vrilles. La femelle couve ses quelques œufs durant deux semaines et les deux parents nourrissent, au nid, environ dix-sept jours. Plusieurs cas de parasitisme par le Coucou de Klaas ont été constatés.

Taxonomie et sous-espèces

Cet oiseau a été classé dans divers genres ; Muscicapa, Bradornis, Melaenornis pour aujourd’hui se voir attribuer le genre Agricola avec son espèce-sœur du sud-ouest africain, le Gobemouche traquet.

On le divise en 13 sous-espèces qui varient surtout en ton de couleur entre des plus gris et pâles et des plus foncés et bruns.

Objectifs recherchés pour une page complète :
Images de plusieus sous-espèces ; sponsoring

[Espèce Nº1300 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert & Marinella Mejia 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

3 thoughts on “Gobemouche pâle – Agricola pallidus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s