Gobemoucheron du Yucatan – Polioptila albiventris

Espèce endémique Niveau 2** (“star”) – publiée le 5 mai 2021
Publication complète – Famille des Polioptilidae (gobemoucherons)
En anglais : Yucatan Gnatcatcher in English

Ce petit oiseau est un gobemoucheron classique (plumage, forme, voix) parmi une longue série d’espèces du genre en Amérique centrale. Il y a deux particularités qui sont en corrélation : il ne vit que dans des petits buissons denses et dans les mangroves, et il est endémique au nord de la péninsule du Yucatán, au Mexique. En effet, la bande côtière (de maximum 50 kilomètres du nord au sud) de la péninsule est couverte de buissons qui diffèrent des milieux adjacents et a permis l’apparition de deux espèces endémiques à cette zone.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

Ce gobemoucheron a donc la même répartition que le Troglodyte du Yucatan, l’autre oiseau strictement endémique à cette bande côtière. Il y a aussi le rare Colibri d’Eliza qui s’est adapté à ce milieu, mais on le rencontre également plus au nord, dans l’état de Veracruz, et on ne peut donc pas le qualifier d’endémique du Yucatán.

Le gobemoucheron est le plus commun de ces trois spécialités et il n’est pas considéré en danger car les densités sont élevées et il survit mieux que les autres aux dégradations des milieux.

Absolument rien n’est publié sur son comportement ; personne ne connaît son nid, la reproduction ni même la nourriture. En prenant les photos, sur le terrain, nous constatons toutefois qu’il chasse les insectes et les araignées comme les autres Polioptila, par exemple notre référence le Gobemouche gris-bleu.

Taxonomie

L’histoire de cette espèce monotypique est mouvementée. Décrit comme espèce à part à la fin du 19ème siècle, il s’est parfois vu considéré comme une sous-espèce du Gobemoucheron à face blanche, du Gobemoucheron gris-bleu ou encore du Gobemoucheron tropical. Selon les plumages et les répartitions géographiques respectives, c’est ce dernier qui serait, en fait, l’espèce-sœur.

Gobemoucheron du Yucatan, Progreso (état du Yucatán), Mexique, avril 2021
Comme tous les gobemoucherons, c’est un oiseau constamment en mouvement dans la végétation et prendre une photo est difficile. Les meilleures opportunités apparaissent lorsque qu’un mâle adulte monte au sommet d’un buisson pour chanter.
Gobemoucheron du Yucatan, Progreso (état du Yucatán), Mexique, avril 2021
Voici des conditions d’observations habituelles de cet oiseau, encore un mâle adulte nuptial. Dans les branchages, avec des contrastes d’ombres et de lumière qui compliquent les prises de vue. Cela pourrait aussi rendre les identifications difficiles, mais pour le Gobemoucheron du Yucatán, c’est facile : il ne cohabite qu’avec le Gobemouche gris-bleu qui n’a pas la tête noire.
Gobemoucheron du Yucatan, Progreso (état du Yucatán), Mexique, avril 2021
La femelle ne montre pas la calotte noire du mâle adulte nuptial (en hiver, le mâle ressemble à la femelle). Sa calotte est bien grise et contraste nettement avec la gorge blanche, et son identification reste donc facile. Notez la queue noire avec les rectrices externes blanchâtres.

[Espèce Nº1221 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

4 thoughts on “Gobemoucheron du Yucatan – Polioptila albiventris

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s