Gobemoustique à tête grise – Culicicapa ceylonensis

Espèce de référence – publiée le 16 mai 2020
Publication complète – Famille des Stenostiridae (elminies, mignard)
En anglais : Grey-headed Canary-flycatcher in English

Culicicapa_ceylonensis_main_thailand_chiangraiCe petit passereau original et rappelant un petit gobemouche est irrégulièrement présent depuis le Pakistan jusqu’aux petites îles de la Sonde (Indonésie) via le sud de la Chine et Bornéo. Il aime les forêts où il peut être abondant, mais semble très sensible aux dégradations et disparaît parfois très vite si la forêt est exploitée, même légèrement. À l’inverse, dans certains pays, il semble s’adapter aux grands jardins, aux parcs et autres milieux anthropisés.

Cela rappelle que les animaux ne sont pas des objets électroniques, et leur comportement peut varier selon les individus et les populations… un peu de façon “culturelle”.

Comme son nom l’indique, il mange des moustiques, d’autres petits diptères et divers insectes volants de taille réduite. Il les capture après un court vol comme le font les gobemouches, et revient souvent sur le même perchoir comme ces derniers, voire encore plus systématiquement.

Le nid fait de mousses, de lichens et d’autres matériaux d’origine végétale est particulièrement bien camouflé car il est accroché sur un tronc, en hauteur, et se confond avec celui-ci ou avec les mousses et lichens le recouvrant. C’est le mâle qui construit, la femelle pond trois ou quatre œufs qu’elle couve sans doute seule ; le mâle aide la femelle à nourrir les jeunes. Les autres détails ne sont pas encore connus.

Taxonomie et sous-espèces

Le classement du genre dans l’une ou l’autre famille a longtemps été un mystère ; voyez notre explication à la page du Chélidorhynque à ventre jaune.  Le Gobemoustique à tête grise est le seul Culicicapa avec le Gobemoustique canari, ce qui implique que les deux espèces sont forcément “sœurs”.

On le divise en 5 sous-espèces aux variations légères d’intensité du gris de la tête et de la gorge, de la profondeur du jaune de la poitrine et de la limite plus ou moins nette ou dégradée entre ces deux parties du plumage.

Culicicapa_ceylonensis_calochrysea_1fr_thailand_chiangrai

Culicicapa_ceylonensis_calochrysea_2fr_thailand_chiangrai

Culicicapa_ceylonensis_3fr_sri_lanka_surray_bird_sanctuary

[Espèce Nº867 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante

sommaire

ForumFormationOrnitho

 

 

 

FormationOrnitho

lexique

 

 

 

articledidentification

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

One thought on “Gobemoustique à tête grise – Culicicapa ceylonensis

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s