Goéland argenté – Larus argentatus

Espèce simple – publiée le 23 juin 2019
Publication complète – famille des Laridae (sternes, mouettes, etc.)
En anglais: European Herring Gull in English

Larus_argentatus_main.JPGCe goéland est commun et bien connu dans le nord et l’ouest de l’Europe. Alors qu’il a été une de espèces les plus complexe, les modifications de classification en ont fait une espèce toute simple. Auparavant, il avait une multitude de sous-espèces qui sont devenues depuis des espèces à part, notamment le Goéland leucophée, le Goéland pontique, le Goéland d’Arménie, le Goéland de la Véga, le Goéland à ailes blanches, le Goéland hudsonien, le Goéland de Californie et certains taxons désormais regroupés avec le Goéland brun (ce qui pourra encore changer), notamment le Goéland de Sibérie !

Rappelons aussi que le choix d’un nom ne donne aucune priorité à un taxon sur un autre. On a tendance à dire que le Goéland leucophée était une sous-espèce du Goéland argenté, mais dire le contraire (que le Goéland argenté est la sous-espèce “à pattes roses” du Goéland leucophée) n’est ni plus faux, ni plus juste. C’est ainsi que nous avons pris le taxon à pattes jaunes comme espèce de référence voyez sur la page de ce dernier la nourriture, le comportement et le résumé du cycle de reproduction qui sont applicable au Goéland argenté également.

Étant plus nordique, le Goéland argenté effectue de plus longs mouvement migratoires. C’est ainsi que certains nicheurs (Islande jusqu’en Sibérie occidentale et en France) quittent leur région de nidification pour hiverner sur les côtes depuis la Scandinavie, les îles Britanniques et la mer du Nord jusque dans le Golfe de Gascogne et, plus rarement, la péninsule Ibérique.

Taxonomie et sous-espèces

Amputé d’une dizaine de sous-espèces regroupées avec lui par les anciens auteurs, le Goéland argenté n’est aujourdhui constitué que de deux taxons : L. a. argentatus en Scandinavie et Sibérie occidentale, et L. a. argenteus depuis l’Islande jusqu’à l’ouest de l’Allemagne.

La taxonomie des taxons proches n’étant pas encore bien résolue (voir la page du Goéland brun pour s’en faire une idée), il est difficile de déterminer une espèce-sœur, mais il faut noter un hybridation intensive entre le Goéland argenté et le Goéland bourgmestre, notamment en Islande, indiquant une proximité indiscutable, voire la nécessité de les considérer conspécfiques.

Les oiseaux de cette page ne sont pas identifiés subspécifiquement mais appartiennent majoritairement, voire tous, à la sous-espèce occidentale L. a. argenteus.

Larus_argentatus_1fr.jpg

Larus_argentatus_3fr.jpg

Larus_argentatus_2fr.jpg

Larus_argentatus_4fr.jpg

[Espèce Nº539 du projet d’encyclopédie holistique]

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019

Liste des autres espèces illustrées: taxonomique – jour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s