Grèbe huppé – Podiceps cristatus

Espèce référence – publiée le 27 août 2019
Publication complète –  famille des Podicipedidae (grebes)
En anglais : Great Crested Grebe in English

Podiceps_cristatus_main.JPGCe grand grèbe est commun et connu en Eurasie et en Afrique du Nord. Il se porte bien dans ces régions. À l’inverse, la population océanienne est petite et le Grèbe huppé est en diminution et même localement menacé, notamment en Nouvelle-Zélande. Pire, en Afrique de l’est, la population est en danger critique d’extinction avec des disparitions déjà confirmées comme, par exemple, au Kenya. Il est victime des filets de pêche : encore le comportement zoophage des humains qui déciment les populations d’animaux sauvages.

Méthode Formation Ornitho : mode de vie des Podiceps

Ce grèbe est un des plus spécialisés dans la pêche de poissons. Il peut toutefois avaler quelques mollusques, amphibiens et invertébrés. Il capture sa nourriture en s’immergeant complètement, comme tous les grèbes. Le nid est flottant et ancré à la végétation de la berge ou directement construit sur le fond de l’eau si la profondeur le permet.

Chez le Grèbe huppé, les deux adultes couvent environ quatre semaines, trois à cinq œufs. Les jeunes sont nidifuges et sont nourris par les parents une dizaine de semaines.

Il cohabite avec le Grèbe à cou noir dans une majeure partie de sa répartition géographique, en nidification comme en hivernage, et leurs modes de vie respectifs sont très semblables.

Taxonomie et sous-espèces

Espèce bien distincte des autres grèbes, bien qu’un cas d’hybridation ait été rapporté avec le Grèbe esclavon, au Royaume-Uni. Ce dernier est probablement l’espèce la plus proche du Grèbe huppé.

Trois sous-espèces sont décrites et elles se ressemblent beaucoup. Elles sont cependant totalement isolées géographiquement, et la génétique pourrait indiquer qu’un classement en trois espèces distinctes serait plus approprié. Dans ce cas, le Grèbe huppé africain serait une espèce menacée.

Cela montre une fois de plus les limites de la conservation de la biodiversité espèce par espèce. Si les populations africaines ne sont pas séparées en une espèce distincte, elles pourraient disparaître dans l’indifférence générale. Or, leurs rôles dans les écosystèmes est strictement le même que ces oiseaux soient appelés Podiceps cristatus infuscatus ou Podiceps infuscatus. Une analyse de ce type de problème est proposée sur la page du Souimanga à dos vert.

Toutes les images de cette page illustre la sous-espèce nominale, sauf précision contraire.

Podiceps_cristatus_3fr

Podiceps_cristatus_6fr.jpg

Podiceps_cristatus_5fr

Podiceps_cristatus_8be.JPG

Podiceps_cristatus_7be

Podiceps_cristatus_9be

Podiceps_cristatus_2fr

Podiceps_cristatus_1fr.jpg

Podiceps_cristatus_4fr

[Espèce Nº604 du projet d’encyclopédie holistique]

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019

Liste des autres espèces illustrées: taxonomique – jour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s