Guêpier à gorge blanche – Merops albicollis

Espèce commune – Page simple – Disponible pour sponsoring
Famille des Meropidae (guêpiers) – White-throated Bee-eater in English
Première publication : 07 août 2019 – Dernière mise à jour : 07 mai 2022

Merops_albicollis_mainCe guêpier a une répartition et une migration exceptionnelle. En effet, il se reproduit dans les zones arides du Sahel et du sud-ouest de la péninsule Arabique et hiverne… dans les clairières des forêts équatoriales africaines ! Un tel basculement d’habitats, entre du très aride et du très humide est exceptionnel chez les oiseaux, unique parmi les guêpiers.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

La nourriture, le mode de chasse et la nidification rappellent ceux des autres Merops. En comparaison avec le Guêpier nain, notre référence, il chasse des proies plus grosses et se tient presque toujours bien plus haut dans les arbres. Il peut se reproduire en couples solitaires ou, le plus souvent, en petites colonies.

Une particularité à noter est qu’il peut se contenter d’un sol sableux plat ou incliné pour creuser et n’a pas besoin d’une paroi verticale pour installer sa galerie.

Lorsqu’il est en colonie, il n’y a pas une organisation sociale complexe comme chez le Guêpier à gorge rouge mais les couples ont très souvent des “aidants” comme chez ce dernier. Plus remarquable, il y en a habituellement, jusqu’à 5 ! Ils aident à creuser, couver ainsi que nourrir et protéger les jeunes. Il a peu été étudié ; la couvée peut atteindre sept œufs mais la durée des phases de la reproduction est inconnue.

Taxonomie

C’est une espèce monotypique plutôt éloignée des autres guêpiers ; ainsi aucune espèce-sœur n’a été déterminée ni même ses affinités principales au sein de la famille. Dans le passé, il a été classé dans un genre distinct (Aerops) avec le Guêpier de Böhm mais la proximité entre ces deux espèces a été réfutée par la génétique.

Guêpier à gorge blanche, forêt de Mabira, Ouganda, juillet 2012
Il est spectaculaire avec des filets à la queue exceptionnellement longs et la tête noire et blanche, donc très contrastée. En revanche, les couleurs, elles, sont moins vives que chez la plupart des autres guêpiers. Sa nourriture est plus “conventionnelle” : les libellules sont très appréciées au côté d’autres insectes volants.
Guêpier à gorge blanche, Kasese, Ouganda, novembre 2013
Il se tient souvent dans la canopée, alors les observations sont lointaines. Toutefois, lorsqu’il vient chasser plus bas, parfois près du sol, il est facile à approcher. Il n’est pas du tout farouche.
Guêpier à gorge blanche, Bogoria, Kenya, juin 2010
L’absence de filets à la queue indique un juvénile. C’est probablement un
migrateur en halte, mais la nidification locale est aussi possible dans le nord du Kenya.

Pour en savoir plus :

Noms conseillés par l’Encyclopédie Holistique dans 6 langues choisies :

  • Espagnol : Abejaruco gorjiblanco
  • Portugais : Abelharuco-de-garganta-branca
  • Allemand : Weißkehlspint
  • Arabe : وروار أبيض الحنجرة
  • Russe : Белогорлая щурка
  • Swahili : Kerem Koo-jeupe

[Espèce Nº584 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos, tableau et textes © Valéry Schollaert, Chantal Lac & Marinella Mejia 2019 – 2022

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

3 thoughts on “Guêpier à gorge blanche – Merops albicollis

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s