Hirondelle à ailes hérissées – Stelgidopteryx serripennis

Espèce simple – publiée le 4 mars 2021
Publication complète – Famille des Hirundinidae (hirondelles)
En anglais : Northern Rough-winged Swallow in English

Cette hirondelle terne se reproduit depuis le sud du Canada, à travers les États-Unis (tous les états “lower 48”), jusque dans le nord du Mexique. Elle hiverne depuis le sud des USA jusqu’au Panama ; elle traverse les Antilles en grand nombre. Elle est commune depuis la côte jusqu’à la montagne (au delà de 2000 mètres d’altitude), surtout dans les milieux ouverts. Sa présence en période de reproduction est conditionnée par la disponibilité de cavités pour nicher.

Cliquez ici pour voir une carte de répartition plus détaillée

La nidification des hirondelles cavicoles et leur origine sont expliquées à la page de l’Hirondelle des mangroves. Comparée à cette dernière, on note simplement que les jeunes s’envolent un peu plus vite (généralement moins de trois semaines) et que seule la femelle couve. La chasse des insectes en vol est identique à celle des autres espèces de la famille ; d’ailleurs, dans la plupart des régions du monde, les groupes d’hirondelles capturant les insectes volants contiennent souvent plusieurs espèces.

Taxonomie et sous-espèces

Cette espèce est sœur avec la seule autre Stelgidopteryx, l’Hirondelle à gorge rousse, qui vit plus au sud. On la divise en six sous-espèces qui se distinguent surtout en nuances de couleur. Les sous-espèces d’Amérique centrale, avec leur tache blanche sur les lores, sont parfois séparées en espèces distincte : l’Hirondelle de Ridgway.

Hirondelle à ailes hérissées, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, novembre 2020
Cette hirondelle, assez grande et élégante, présente un des plumages les plus ternes possibles : plus pâle dessous que dessus, elle est toute brun-gris avec les ailes et la queue plus sombres, presque noirâtres. Notez les ailes très longues et la queue courte.
Hirondelle à ailes hérissées, San Juan Bautista Tuxtepec, état d’Oaxaca, Mexique, novembre 2020
L’identification au posé est habitudellement facile, mais on peut parfois confondre avec une jeune Progne, par exemple l’Hirondelle chalybée avec qui elle cohabite largement. L’Hirondelle à ailes hérissées est plus pâle sur le manteau et montre généralement des liserés plus clairs et plus longs sur les rémiges tertiaires.
Hirondelle à ailes hérissées, Teotitlán del Valle (Oaxaca), Mexique, décembre 2020
En vol, elle peut rappeler l’Hirondelle de rivage mais ne montre jamais le “collier” net sur la poitrine (une bande pectorale étroite) typique de cette dernière.

[Espèce Nº1159 du projet d’encyclopédie holistique]

spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2021

Liste des autres espèces illustrées : taxonomique – jour par jour

Untitled 2

3 thoughts on “Hirondelle à ailes hérissées – Stelgidopteryx serripennis

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s