Jabiru d’Asie – Ephippiorhynchus asiaticus

Espèce vedette – publiée le 12 août 2020
Publication complètefamille des Ciconiidae (cigognes)
En anglais : Black-necked Stork in English

Cette énorme cigogne était répandue depuis le Pakistan jusqu’en Australie. Malheureusement, les captures pour les zoos, la chasse, la coupe des grands arbres où ses nids sont installés et l’assèchement des marais ont provoqué une diminution terrible des populations. Quelques programmes de protection indiens assurent, pour l’instant, un avenir dans ce pays mais, dans tous les pays voisins, l’espèce a soit disparu (Pakistan, Bangladesh…), soit la population est réduite à peau de chagrin (par exemple, moins de 15 individus au Népal, environ 50 oiseaux au Sri Lanka). La situation est aussi mauvaise dans tous les pays d’Asie du Sud-Est où la seule population peut-être encore viable est celle du Cambodge. La Nouvelle-Guinée a, par contre, une densité un peu meilleure (cela reste un total en centaines d’individus, pas plus). L’espèce n’est pas considérée comme globalement menacée malgré tout cela car l’Australie conserve des milliers de couples.

Le mode de vie, la nourriture, la stratégie de chasse ou de pêche, l’habitat et la reproduction sont très semblables à ceux du Jabiru d’Afrique auquel il est apparenté. Sur la page de ce dernier, voyez l’illustration d’un nid. Les problèmes de conservation des deux espèces sont également les mêmes. Le Jabiru d’Afrique se porte un peu mieux car les espaces protégés, en Afrique, sont plus grands qu’en Asie.

Taxonomie et sous-espèces

Le cou des oiseaux du continent asiatique est noirâtre ; il s’agit de la sous-espèce nominale qui est, en fait, en danger d’extinction. Les oiseaux d’Océanie, illustrés sur cette page, sont de la sous-espèce E. a. australis. Ils ont des reflets verts bien marqués. Cela peut sembler léger mais, selon une première étude génétique, les deux populations sont assez distinctes au point que l’idée de les séparer en deux espèces a été émise. Ce nouveau classement permettrait de mieux mettre en avant la situation critique du taxon asiaticus.

Le Jabiru d’Asie est sœur avec le Jabiru d’Afrique.

[Espèce Nº955 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

 

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Jabiru d’Asie – Ephippiorhynchus asiaticus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s