Leçon 4 : le chant des oiseaux

Le chant des oiseaux est un domaine passionnant, et cette page a pour objectifs de vous donner l’envie d’en savoir plus, de bien définir la notion de chant et son rôle ainsi que de jeter les bases de l’apprentissage à l’identification auditive.

Puisque nous parlons de vocalisations, une grande partie de la leçon se passe sur des vidéos. Pour commencer, il est essentiel de bien écouter celle-ci qui explique ce qu’est le chant chez les oiseaux.

youtubel4_1

Ensuite, il s’agit d’organiser son apprentissage de l’identification. Dans une seconde vidéo, nous proposons une méthode organisée avec un exemple pour les débutants décrit en détails. Ci-dessous, nous expliquons comment adapter cette méthode à votre niveau, à votre région géographique ou se préparer à observer une nouvelle avifaune, par exemple lors d’un voyage.

youtubethumbnailgrand.jpg

1 – Choisir ses premières espèces (pour les débutants)

troglodytes_troglodytes_frasnes00Si vous commencez vraiment et n’identifiez rien auditivement, choisissez les oiseaux que vous connaissez de votre jardin, ceux qui viennent aux mangeoires ou que vous voyez dans les campagnes. Si vous êtes également débutant pour l’identification visuelle et n’êtes pas certains des espèces les plus communes, voici quelques suggestions. Vous pouvez nous interpeller sur le Forum Formation Ornitho pour plus d’informations.

  • En France et en Belgique (plaines, notamment les régions cultivées) : Troglodyte mignon, Rougegorge familier, Rougequeue noir, Pinson des arbres, Verdier d’Europe, Chardonneret élégant, Merle noir, Fauvette à tête noire, Pouillot véloce.
  • En Suisse et en France  (notamment régions forestières de la moitié est) : Mésange boréale, Mésange noire, Pinson des arbres, Merle noir, Grive musicienne, Roitelet huppé, Roitelet triple-bandeau, Sittelle torchepot, Pic épeiche
  • Au Maghreb : Bulbul des jardins, Bruant du Sahara, Rougegorge familier, Rougequeue noir, Rossignol philomèle, Bouscarle de Cetti, Fauvette mélanocéphale, Pinson des arbres, Mésange maghrébine.
  • Au Québec : Merle d’Amérique, Sittelle à poitrine rousse, Roselin familier,  Chardonneret jaune, Cardinal à poitrine rose, Mésange à tête noire, Roitelet à couronne rubis, Carouge à épaulettes, Moucherolle phébi.

 

2 – Perfectionnement pour les plus expérimentés

Si une majorité des espèces communes ne sont plus mystérieuses pour vous mais que vous voulez profiter des ressources disponibles sur internet pour vous améliorer plus vite que seulement en faisant du terrain, vous pouvez y arriver assez facilement en appliquant la méthode de la façon suivante.

a. Choisissez une famille ou un genre d’oiseaux difficiles pour vous, par exemple les gravelots, les parulines, les fauvettes, les pouillots, les bruants, les canards, les rapaces, etc.

b. Sélectionnez un petit nombre d’espèces concernées, par exemple 5, ajoutez 2 espèces proches mais d’une autre famille ou d’un autre genre (par exemple, si vous étudiez les gravelots, ajoutez 2 bécasseaux ou alors 1 pluvier et 1 vanneau) et 2 oiseaux très différents qui vivent dans un milieu semblable (par exemple, 2 mouettes ou 2 sternes).

c. Travaillez-les comme expliqué sur la vidéo, jusqu’à être familiarisé avec les 9 espèces

d. Ajoutez et alternez comme dans la vidéo, avec une fois sur deux une espèces du groupe que vous voulez étudier, et une fois sur deux une espèce d’un autre groupe. Ces points de comparaison, qui seront des repères sur le terrain, sont importants.

Phylloscopus_examinandus_l4.jpg3 – Aborder une nouvelle avifaune

Avant de partir pour un voyage lointain, préparer les chants est utile et valorisant, si vous avez du temps pour le faire. S’il s’agit d’une avifaune riche, vous n’arriverez pas à tout préparer, mais ce n’est pas important : avec 10% des espèces “dans l’oreille”, vous aurez un avantage considérable que si vous n’aviez aucune préparation.

Nous partons du principe que vous connaissez les oiseaux de chez vous mais débutez dans la région visitée.

a. Faites une liste de 9 espèces dont au moins 5 sont des espèces que vous connaissez déjà en prenant bien soin de sélectionner des enregistrement du pays où vous allez et, tout au moins, de la bonne sous-espèces

b. Travaillez-les comme dans la vidéo, jusqu’à être familiarisé avec les 9 espèces

c. Ajoutez et alternez comme expliqué dans la vidéo, mais ré-écoutez les “connus” au moins une fois par semaine… vous verrez comme on oublie vite !

 

Retour à l’accueil Formation Ornitho  – La leçon 1 – La leçon 2 – La leçon 3

Ci-dessous : Paruline bleue en train de chanter, Pointe Pelée, Ontario, Canada, mai 2008Setophaga_caerulescens_can1.JPG

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s