Linotte mélodieuse – Linaria cannabina

Espèce simple – publiée le 11 novembre 2018 (*)
Publication complète – Famille des Fringillidae (Pinsons, serins, chardonnerets…)
En anglais : Eurasian Linnet in English

Linaria_cannabina_main_pyrenees_espagneSon aire de répartition se limite principalement au Paléarctique occidental. Elle est sédentaire dans les îles Macaronésiennes et dans une majeure partie du bassin Méditerranéen. La plupart des oiseaux européens sont erratiques ou migrateurs et les mouvements sont particulièrement complexes, variant d’une année à l’autre. Les populations les plus nordiques, notamment celles de Scandinavie et d’Asie centrale sont de grandes migratrices qui hivernent depuis l’Afrique du Nord à l’ouest jusqu’au Pakistan à l’est.

Elle vit dans beaucoup de milieux différents, depuis la côte jusqu’à la haute montagne (notamment à plus de 3500 mètres d’altitude dans l’Atlas). On la voit dans les jardins, les dunes côtières, les vergers, les boisements plus ou moins ouverts, les clairières forestières, les flancs de montagnes rocailleux, les vallées alpines, le maquis méditerranéen, etc.

Elle se nourrit de graines, comme la plupart des Fringillidae, notamment en les cherchant sur le sol ou dans la végétation basse. Elle consomme aussi des fleurs, des bourgeons et des invertébrés. Contrairement à d’autres espèces de la famille, comme le Venturon montagnard ou le Chardonneret élégant, elle ne se place pas la tête en bas sur une petite plante pour y attraper de la nourriture peu accessible. Elle paraît donc moins habile et plus opportuniste que ces derniers.

Les jeunes sont nourris aux insectes les premiers jours de leur vie au nid, puis les graines prennent vite le relais. Le nid est souvent installé assez bas (moins de 3 mètres du sol) et prend la forme classique pour un Fringillidae : un bol assez large et solidement construit. Les matériaux utilisés peuvent être végétaux (tiges, épines, brindilles) ou animaux (plumes, poils, duvets) selon les disponibilités locales ; il s’agit souvent d’un mélange de tout ça.

C’est la femelle qui construit le nid et couve les œufs (4 à 6) durant 11 à 13 jours alors que les deux parents nourrissent les jeunes deux semaines ou un peu moins, au nid, puis encore deux semaines hors du nid.

Taxonomie et sous-espèces

Cette espèce est bien distincte des autres linottes, peut-être soeur avec la Linotte du Yémen.

On la divise en 7 sous-espèces dont les différences sont faibles mais nombreuses : intensité des couleurs du plumage, proportion du bec, longueur des ailes, intensité des stries sur la poitrine chez la femelle.

Linaria_cannabina_nominal_1fr_male_adulte_plumage_typique
Linaria_cannabina_nominal_1fr_male_adulte_france
Linaria_cannabina_nominale_3fr_couple_belgique_nuptial_usure
Linaria_cannabina_harteri_4fr_fuerteventura_couple

[Espèce Nº315 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

(*) La page a d’abord été publiée de façon partielle par manque de diversité de photos, puis complétée au 8 mai 2020.

One thought on “Linotte mélodieuse – Linaria cannabina

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s