Malcoha à sourcils rouges – Dasylophus superciliosus

Bangkong_logo_smallEspèce endémique Niveau 1* (“classique”) – publiée le 29 février 2020
Page complète publiée avec BANGKONG KAHOY
Publication complètefamille des Cuculidae (Coucous, anis…)
En anglais : Red-crested Malkoha in English

Dasylophus_superciliosus_mainCe spectaculaire endémique des Philippines vit dans les forêts et les boisements denses, les plaines et les collines de Luçon et trois autres (petites) îles. Il est localement commun, donc actuellement considéré comme « en préoccupation mineure », mais la déforestation conduit de façon certaine à une diminution de sa population. Des études plus approfondies pourraient, en fait, prouver qu’il mérite d’être considéré comme menacé.

Il se nourrit d’invertébrés qu’il trouve dans les enchevêtrements de branches et de vignes, et il s’aventure au sol pour cueillir des proies qui sont tombées dans la tentative d’échapper au prédateur. Il chasse également de petits vertébrés tels que des lézards et des petites grenouilles. Un nid de la rare Brève de Koch aurait été vidé par un Malcoha à sourcils rouges.

On ne sait pratiquement rien de la reproduction. Un nid dans la province de Cagayan était dans un arbre de Cordia dichotoma, fabriqué à partir de brindilles et de feuilles séchées, à deux mètres du sol.

Trouver le Malcoha à sourcils rouges endémique localisé
à Bangkong Kahoy

Accéder au superbe site naturel de Bangkong Kahoy (Dolores, Quezon, Luçon, Philippines) est assez rapide de Manille, mais reste une expédition pour le dernier tronçon, quelques kilomètres grimpant assez fortement depuis la plaine jusqu’à la montagne. C’est donc un sentiment agréable quand une terrasse bien agencée nous attend, avec du café local ou avec de bons smoothies à base de fruits biologiques produits sur place.

La pluie nous a accueillis, ce qui rappelle que l’endroit abrite l’une des rares forêts pluviales restantes dans la région. Mis à part une Pie-grièche brune au loin, la première occasion de faire une photo depuis la terrasse était un magnifique Malcoha à sourcils rouges ; un autre signe que nous sommes en effet dans une forêt en bon état.

Cet oiseau est un endémique du nord des Philippines, vivant uniquement sur Luçon et certaines îles satellites : Polillo, Marinduque et Catanduanes. C’était notre première chance de bien voir ses amusants sourcils, savourant sa capacité à courir sur des branches presque que comme des écureuils… ainsi que des touracos (d’Afrique) avec lesquels ils sont vaguement apparentés.

Le propriétaire, Dion, nous a expliqué que l’espèce est vue quotidiennement autour des bâtiments, ce que nous avons pu confirmé par nous-mêmes dans les jours suivants. Bien qu’il ne s’agisse peut-être pas du malcoha le plus discret, en forêt, il est généralement difficile d’en avoir une vue complète. Il est presque toujours partiellement dissimulé dans les branchages et le feuillage, ce qui ne pose aucun problème pour avoir des observations correctes avec une bonne paire de jumelles, mais pose un vrai défi pour obtenir une bonne photo (exemple ci-dessous).

Dasylophus_superciliosus_2phCependant, depuis le restaurant, comme les oiseaux ont l’habitude de voir des humains, ils ne sont pas farouches et se perchent donc volontiers bien à découvert (photo ci-dessous).

Dasylophus_superciliosus_1phPar conséquent, nous avons décidé de choisir le Malcoha à sourcils rouges comme premier oiseau pour illustrer la diversité de Bangkong Kahoy. C’est un lieu qui préserve le mieux possible la forêt restante, et les projets incluent la promotion de l’agriculture biologique respectueuse de la biodiversité qui subsiste dans la région, ainsi que la sensibilisation des villageois à la richesse offerte par la nature.

La facilité de voir un endémique aussi recherché semble être une véritable récompense pour les bons choix faits par la direction – veuillez cliquer ici pour lire, en anglais, un résumé de la stratégie de protection à Bangkong Kahoy.

Bien qu’il ne soit pas encore « officiellement » menacé, le Malcoha à sourcils rouges en diminution aurait un avenir beaucoup plus sûr si des projets d’écotourisme comme celui de Bangkong Kahoy (contact via leur page Facebook) se répandaient sur Luzon et les îles voisines.

Bangkong_logo_small

Text by Valéry Schollaert
and Marinella Mejia 


Taxonomie et sous-espèces

Cet oiseau unique est seul dans son genre, bien qu’il ait été auparavant classé dans les Phaenicophaeus. Il est en fait le plus proche du Malcoha frisé (Lepidogrammus cumingi), un autre endémique originaire du nord des Philippines, qui a également été classé dans les Phaenicophaeus auparavant. Les deux mériteraient peut-être d’être regroupés dans un seul genre.

Le Malcoha à sourcils rouge est séparé en deux sous-espèces, la nominale étant la plus répandue et D. r. cagayanensis limité au nord-est de Luçon.

Dasylophus_superciliosus_3fr

Dasylophus_superciliosus_4fr

[Espèce Nº790 du projet d’encyclopédie holistique]

Bangkong_logo_small

spprevious
spsuivante

sommaire

ForumFormationOrnitho

FormationOrnitho

lexique

articledidentification

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Malcoha à sourcils rouges – Dasylophus superciliosus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s