Martin-pêcheur huppé – Corythornis cristatus

Espèce vedette – publiée le 12 mars 2018
Publication complète – famille des Alcedinidae (martins-pêcheurs, martins-chasseurs)
En anglais: Malachite Kingfisher in English

Corythornis_cristatus_main.JPGCette espèce commune et répandue en Afrique noire est à la fois bien connue et complexe. Sa biologie, typique d’un martin “vraiment” pêcheur, de milieux humides, est bien étudiée. Il niche en galerie creusée où il pond 3 à 6 œufs, pêche à l’affût, territorial… il réserve peu de surprises pour celui qui connait d’autres martin-pêcheurs aquatiques comme le Martin-pêcheur d’Europe. Toutefois, contrairement à ce dernier qui préfère les rivières, le Martin-pêcheur huppé apprécie les eaux stagnantes et marécages ; il est souvent observé sur un roseau ou autre plante aquatique. Sa complexité vient plutôt de la limite de l’espèce en relation avec les autres membres du genre et de la famille, ainsi que sa division en sous-espèces (voir plus bas).

Voyez plus de détail sur la reproduction et la technique de pêche à la page du Martin-pêcheur d’Europe.

Illustration de la méthode Formation Ornitho

Corythornis_cristatus_7fr

Notre “martin” est certainement la référence parmi les petits Alcedinidae africains étant donné son abondance, sa vaste répartition et la facilité relative de l’observer. Il est cependant facile à identifier, les seules autres espèces à calotte bleue et bec rouge/orange sont le très distinct Martin-pêcheur à ventre blanc et le Martin-pêcheur pygmée; voyez les critères d’identification sur la page de ce dernier. Nous allons plutôt profiter de notre bel oiseau pour vous parler de la mue. Rien de plus facile que celle des petit martins-pêcheurs! Une seule mue change l’habillement du juvénile pour un plumage adulte! Cette mue est illustrée par divers exemples ci-dessous. Rappelons que le bec des oiseaux est une partie irriguée et sensible, pouvant donc changer de couleur avec l’âge, voire avec les saisons (les plus connus sont à chercher du côté des macareux).

Taxonomie et sous-espèces

Voilà un chapitre bien complexe pour cet oiseau commun. La classification dans le genre Corythornis, au côté du Martin-pêcheur vintsi (Madagascar) comme espèce sœur est assez nouvelle. Il a été le plus souvent classé dans le genre Alcedo, au côté d’autres petits martins-pêcheurs bleus africain, mais les dernières études démontre qu’il est distinct au niveau du genre avec la plupart d’entre eux. Le seul autre Corythornis du continent est le Martin-pêcheur à ventre blanc des forêts d’Afrique centrale et occidentale.

Au niveau des sous-espèces, c’est encore plus flou. Entre deux et cinq sous-espèces sont proposées, quatre selon HBW Alive (2018). Leur limites ne sont pas claires et des changements sont possibles. Les oiseaux du golfe de Guinée, sur Sao Tomé et sur Principe, sont parfois considérés comme d’autres sous-espèces de Martin-pêcheur huppé. Nous rejetons toutefois ce choix ici, les différences superficielles de ces deux populations et leur isolement géographique important justifient largement leur traitement en espèces distinctes.

Corythornis_cristatus_4fr
Corythornis_cristatus_1fr
Corythornis_cristatus_6fr
Corythornis_cristatus_3fr
Corythornis_cristatus_2fr
Corythornis_cristatus_5fr

[Espèce Nº71 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2019

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s