Mégapode de Reinwardt – Megapodius reinwardt

Espèce de référence – publiée le 24 août 2019
Publication complète – Famille des Megapodiidae (mégapodes)
En anglais : Orange-footed Scrubfowl in English

Megapodius_reinwardt_mainCe mégapode est localement présent dans quatre pays : l’Australie (nord et est), la Papouasie-Nouvelle-Guinée (sud), l’Indonésie (quelques îles du centre et de l’ouest du pays) et le Timor-Oriental (rare). C’est un Megapodius typique et un des plus répandus, nous servant ainsi d’espèce de référence.

C’est un oiseau de la forêt tropicale et des milieux boisés, y compris marécageux et toujours plus ou moins denses. Il consomme des bourgeons, des graines, des tubercules et autres racines, quelques arthropodes et occasionnellement des vertébrés (surtout des jeunes serpents).

Comme les autres mégapodes, il ne couve pas mais installe ses œufs sur de la matière végétale en décomposition, les couvrant ensuite de terre pour qu’ils restent au chaud.

Celui-ci fabrique des nids communaux. Ainsi, plusieurs couples peuvent utiliser le nid lorsqu’il a été construit et d’autres peuvent l’utiliser à leur tour quand les premiers couples ont terminé leur reproduction. C’est ainsi qu’un nid suivi par des ornithologues a été utilisé 8 ans sans interruption par 4 couples.

Une femelle peut pondre une douzaine d’œufs par saison  ; ils éclosent après au moins deux mois mais il n’y a pas plus de précisions connues sur ce détail.

Taxonomie et sous-espèces

La situation est confuse et pourrait bien changer. Actuellement, cette espèce regroupe 5 sous-espèces mais certaines ne sont probablement pas valides. À l’inverse, le Mégapode de Reinwardt est issu de la séparation du Mégapode de Freycinet, et la classification du complexe pourrait encore évoluer.

Les variations régionales sont faibles et concernent les tons de couleurs qui tirent plus vers l’olive ou vers le roux, ainsi que la taille.

Megapodius_reinwardt_1fr.jpg
Megapodius_reinwardt_2fr.jpg

Mise à jour du 28 juin 2020

Mi-juin 2020, un oiseau étonnant au comportement étrange, paraissant fou, tente d’entrer dans un chalet de l’Écolodge Mbeliling. C’est le soir, il est peut-être attiré par la lueur malgré les tentures fermées. Il tente d’entrer dans la chambre à travers le carreau de la porte-fenêtre ! Les occupants ouvrent ladite porte-fenêtre mais l’oiseau ne fuit pas, il continue de vouloir entrer. Il est pris sans aucune résistance, relâché un peu plus loin mais revient immédiatement. Il est alors placé dans une boite sombre, au calme, dans l’espoir qu’il retrouve ses esprits et se comporte normalement. Après 20 minutes, il est relâché à nouveau et s’envole cette fois dans la forêt tel un oiseau mentalement équilibré… voici le portrait du poussin de Mégapode de Reinwardt en question.

[Espèce Nº601 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Mégapode de Reinwardt – Megapodius reinwardt

  1. , ils sont beaux et ont une drôle de petite tête. Le poussin est tout mignon.Des oiseaux qui ne couvent pas c’est rare il me semble. Et lorsqu’ils sortent de l’oeuf, les parents les nourrissent quand même je suppose

    Liked by 1 person

  2. Certains ont les pattes plus colorées que d’autres. Le plumage est différent d’un individu à l’autre. Particularité l’oiseau ne couve pas mais place ses oeufs dans un endroit humide recouvert de boue pour l’incubation. La chaleur est fournie par la décomposition du végétal. Les oiseaux doivent sans doute se nourrir seul à la naissance. Cela n’est pas fréquent.

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s