Merle à bec noir – Turdus ignobilis

Espèce simple – publiée le 13 novembre 2019
Publication complète – Famille des Turdidae (merles, grives, solitaires…)
En anglais : Black-billed Thrush in English

Turdus_ignobilis_main.jpgCe merle très terne et peu contrasté vit dans les vallées andines de Colombie et de l’ouest du Venezuela. Il est assez commun dans divers types de boisements, massifs buissonnants ainsi qu’en lisière de forêt, et semble s’adapter aux zones rurales (il apprécie, par exemple, les plantations de café en ombrage). Il est moins commun au Venezuela qu’en Colombie.

Comparé à notre référence, le Merle noir, son comportement ne varie pas beaucoup. La nidification semble un peu moins rapide (de quelques jours), mais les autres détails de la reproduction ainsi que la nourriture paraissent très similaires. On ne le voit toutefois pas ou rarement dans les jardins urbains, bien que les grandes parcs peuvent accueillir quelques couples dans certaines villes comme à Cali (Colombie), où sont prises les photos de la page. Il n’a pas été étudié en profondeur alors que l’espèce du Paléarctique est un des oiseaux les mieux connus.

Taxonomie et sous-espèces

Beaucoup de merles du néo-tropical sont ternes et il est difficile de faire une classification cohérente sur base du phénotype. C’est ainsi que la classification du Merle à bec noir a été totalement modifiée par la génétique. D’une espèce répandue dans la majeure partie de la région, il est désormais limité au nord dans Andes. Les espèces qui ont été issues de ce changement ne sont même pas toujours proches du “vrai” Merle à bec noir !

  • Le Merle d’Arthur (Turdus arthuri) : dans les boisements légers, à basse altitude, plus à l’est
  • Le Merle de Hellmayr (Turdus debilis) : ouest de l’Amazonie et est des Andes
  • Le Merle de Salvin (Turdus murinus) : endémique des Tépuis (Venezuela, Brésil et Guyana).
  • Le Merle de montagne (Turdus plebejus) : depuis le Mexique jusqu’au Panama. La génétique indique même qu’il n’est pas du tout proche du Merle à bec noir.

Deux sous-espèces sont reconnues. Celle illustrée ici est T. i. goodfellowi, endémique de l’ouest colombien. La nominale qui vit plus au nord-est du pays ainsi qu’au Venezuela est un peu plus claire.

Turdus_ignobilis_1fr.jpg
Turdus_ignobilis_2fr.jpg

[Espèce Nº682 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Merle à bec noir – Turdus ignobilis

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s