Mésange de La Palma – Cyanistes palmensis

Espèce endémique Niveau 4**** (“mega star”) – publiée le 11 septembre 2019
Publication complète – famille des Paridae (mésanges)
En anglais : La Palma Tit in English

Cyanistes_palmensis_main.JPGCette petite mésange est une endémiques les plus localisées de l’Union Européenne, n’existant que sur une petite île (708 km2) où elle se porte plutôt bien. C’est un oiseau génétiquement isolé depuis aussi longtemps que l’île existe, voire plus ! C’est donc un sujet d’étude et d’observation particulièrement attractif. Le plumage est unique et le chant encore plus original pour une Cyanistes. Les spécificités de son comportement ne sont pas encore toutes connues, mais elle n’est pas adaptée aux milieux urbains comme les autres espèces du genre et elle est particulièrement farouche. 

Aucune étude ne donne les détails sur la nidification et la nourriture. Elle est répandue depuis le bord de mer jusqu’à au moins 2000 mètres d’altitude, préférant la forêt naturelle à tout autre habitat. Elle survit très discrètement dans les villages et les zones agricoles qui ont assez d’arbres ou des palmiers qu’elle semble apprécier. Jusqu’à preuve du contraire, elle ne vient pas aux mangeoires, et on ne sait même pas si elle apprécierait les graines ! Des chercheurs locaux étudient la sous-espèce de Grande Canarie de la Mésange de Ténériffe, espérant démontrer qu’il s’agit d’une espèce différente, et ils ont dit que leur sujet suivant serait celle de La Palma. On verra….

En attendant, la littérature se content d’informer que la nidification et la nourriture sont “sans doute” semblables à celles de la Mésange de Ténériffe pour laquelle il est dit qu’elle n’a pas un régime très différent de la Mésange bleue mais qu’elle capture plus volontiers des petits papillons… le manque de précision est remarquable.

Taxonomie

thumbnailL3

Espèce monotypique, encore souvent considérée comme une sous-espèce de la Mésange de Ténériffe ou même de la Mésange bleue. C’est en réalité une espèce très distincte, et un cas d’école pour comprendre la spéciation sur les îles isolées. La Mésange de la Palma est ainsi la vedette de notre leçon de taxonomie en vidéo que nous invitons à écouter. Vous trouverez des sources précises sur la page de la leçon.

Le nom français, dans la littérature, est souvent “Mésange de Palma”. Toutefois, “Palma” peut prête à confusion (e.a. Palma de Majorque) ; le nom de l’île est bien “La Palma”. De la même manière, si le taxon de El Hierro devient une espèce à part entière , le nom de Cyanistes (teneriffae) ombriosus devrait être Mésange de El Hierro et non pas Mésange de Hierro.

Cyanistes_palmensis_2fr
Cyanistes_palmensis_1fr.jpg

[Espèce Nº619 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s