Nectariniidae (souimangas)

Nombre de genres : 16
Nombre d’espèces : 147
Nombre d’espèces documentées : 35
En anglais : sunbirds, spiderhunters in English

Cette famille est la plus répandue parmi les passereaux nectarivores. On la rencontre largement en Afrique, en Asie (dont le Moyen Orient) et localement jusqu’en Australie (où les méliphages occupent la plupart des niches écologiques qui conviennent aux souimangas).

Les premiers passereaux spécialistes des fleurs sont probablement apparus en Afrique et ont évolué depuis des espèces insectivores. En effet, les familles basales de la super-famille qui inclut les souimangas (Passeroidea), à savoir les promérops (Promeropidae) et les modulatrices (Modulatricidae) sont africaines.

Les promérops se nourrissent dans les grandes fleurs mais les modulatrices se nourrissent d’invertébrés au niveau du sol. L’ancêtre commun de tous les souimangas et dicées a probablement quitté l’Afrique pour envahir le sud de l’Asie où il s’est rapidement divisé en deux clades, les Nectariniidae (souimangas) et les Dicaeidae (dicées). Les arachnothères sont basaux et limités au sud de l’Asie alors que les “vrais” souimangas se sont étendus dans une majeure partie de l’Asie (y compris le Moyen Orient), en Afrique et dans le nord de l’Océanie.

Cliquez ici pour voir la LÉGENDE des abréviations et acronymes utilisés ci-dessous.

Genre Kurochkinegramma – 1 espèce

Arachnotère strié Kurochkinegramma hypogrammicum – ND

C’est une espèce très particulière avec une morphologie unique. Elle est cependant clairement liée aux arachnotères du genre Arachnothera (d’où le changement de nom vernaculaire ; comme en anglais encore aujourd’hui, on l’appelait souimanga en français auparavant). Elle pourrait être basale de toute la famille.

C’est un oiseau répandu du Myanmar à Bornéo et Sumatra (Indonésie).

Grand Arachnothère, Malaisie

Genre Arachnothera – 13 espèces

Les arachnothères sont de grands souimangas qui forment le principal clade basal de la famille, apparenté (possiblement sœur) avec Kurochinegramma. Leur phénotype est très homogène. Comme leur nom de genre l’indique, ils mangent des araignées mais aussi d’autres invertébrés, du nectar et, pour certaines espèces, des fruits et des baies.

Certains sont des endémiques à une petite région (notamment aux Philippines et en Indonésie) mais aucun n’est menacé. Ce genre n’existe qu’en Asie méridionale.

* Arachnothère à bec épais Arachnothera crassirostris
Arachnotèree à long bec Arachnothera robusta – ND
* Petit Arachnothère Arachnothera longirostra
Arachnothère pâle Arachnothera dilutior – DEM, E (Philippines)
Arachnotère flammé Arachnothera flammifera – DEM, E (Philippines)
Arachnothère de Whitehead Arachnothera juliae – DEM, E (Bornéo)
Arachnothère à face nue Arachnothera clarae – ND, E (Philippines)
* Arachnothère à joues jaunes Arachnothera chrysogenys
Arachnothère à lunettes Arachnothera flavigaster – ND
Grand Arachnothère Arachnothera magna – ND, photo ci-dessus
Arachnothère à poitrine grise Arachnothera affinis – ND, E (Indonésie)
Arachnothère d’Everett Arachnothera everetti – ND, E (Bornéo)
* Arachnothère modeste Arachnothera modesta


Souimanga à joues rubis, Malaisie

Genre Chalcoparia – 1 espèce

Cette espèce seule dans son genre est un peu mystérieuse et sa position reste incertaine. Selon son comportement et sa forme, elle est probablement apparentée à Anthreptes (au moins les espèces asiatiques). Plus spectaculaire, ce joli souimanga est possiblement basal de tous les “vrais” souimangas (donc tous sauf les arachnothères), mais ça reste à confirmer.

Il ne s’observe qu’en Asie du sud-est, depuis l’est de l’Inde jusqu’à Bornéo et Java (Indonésie) où il est souvent peu commun mais il y a une bonne population sur la péninsule malaisienne ; il n’est donc pas menacé.


Souimanga à joues rubis Chalcoparia singalensis – ND

Souimanga violet, Zambie

Genre Anthreptes – 16 espèces

Ce genre de petits souimangas au bec court pourrait mériter une division. Les quatre premières espèces de la liste ci-dessous sont asiatiques et considérées comme les “vrais” Anthreptes.

Les autres sont des espèces africaines. Bien que structurellement similaires, il y a des informations qui indiqueraient que les placer dans des genres africains distincts (Hedydipna, Deleornis) serait plus approprié.

La plupart de ces oiseaux sont communs mais un endémique tanzanien, le Souimanga à col rouge, est menacé et sa survie dépend de la protection des forêts de montagne de l’Arc Oriental.


* Souimanga modeste Anthreptes simplex
* Souimanga à gorge brune Anthreptes malacensis, photo bandeau tout en haut
Souimanga à gorge grise Anthreptes griseigularis – ND, E (Philippines)
Souimanga à gorge rouge Anthreptes rhodolaemus – ND
Souimanga de Reichenow Anthreptes reichenowi – Objectif spécial
* Souimanga d’Anchieta Anthreptes anchietae
Souimanga brun Anthreptes gabonica – ND
Souimanga violet Anthreptes longuemarei – ND
* Souimanga du Kenya Anthreptes orientalis – ND
Souimanga des Uluguru Anthreptes neglecta – ND
Souimanga à queue violette Anthreptes aurantia – ND
Souimanga de Seimund Anthreptes seimundi – ND
Souimanga de Bates Anthreptes batesi – ND
Souimanga à bec droit Anthreptes rectirostris – ND
* Souimanga à menton gris Anthreptes tephrolaemus
Souimanga à col rouge Anthreptes rubritorques – SP, VULN , E (Tanzanie)

Souimanga à collier, Zambie

Genre Hedydipna – 4 espèces

Bien qu’actuellement accepté par la plupart des références, ce genre pourrait se voir complètement changé avec le Souimanga à collier qui serait retiré et placé dans un genre distinct, Anthodiaeta, alors que plusieurs Anthreptes africains seraient finalement placés ici.

Plus d’études sont nécessaires pour finaliser une classification cohérente de ces oiseaux ainsi que de nombreux autres Nectariinidae.

Les quatre espèces sont limitées à l’Afrotropical. Elles sont généralement communes mais le Souimanga d’Amani est une espèce rare et menacée qui ne vit que sur des montagnes de Tanzanie et une forêt côtière du Kenya. Sa survie dépend de la protection de la forêt de Sokoke (Kenya) et celles de l’Arc Oriental (Tanzanie).

* Souimanga à collier Hedydipna collaris
Souimanga pygmée Hedydipna platura – ND
Souimanga du Nil Hedydipna metallica – ND
Souimanga d’Amani Hedydipna pallidigaster – SP, EN DANGER


Genre Anabathmis – 3 espèces

La position de ce petit genre d’Afrique centrale est encore incertaine. Il pourrait en fait être basal de tous les souimangas africains sous réserve que ces derniers formeraient un groupe monophylétique. Ce ne sont pas des oiseaux rares, mais deux sont endémiques à des îles du golfe de Guinée peu visitées et l’autre s’observe surtout dans des pays du centre du continent africain relativement peu accessibles. De ces faits, ils sont sous-étudiés. Sur le terrain, ils rappellent superficiellement les Cyanomitra.

Souimanga de Reichenbach Anabathmis reichenbachii – ND
Souimanga de Hartlaub Anabathmis hartlaubii – DEM, E (Principe)
Souimanga de Newton Anabathmis newtonii – DEM, E (Sao Tomé)

Souimanga à gorge bleue, Ouganda

Genre Cyanomitra – 7 espèces

Ce genre ne regroupe que des espèces d’Afrique noire. Certaines sont très répandues, notamment le Souimanga olivâtre, mais la plupart ont une aire de répartition réduite. Elles se portent bien et aucune n’est menacée. Il y a souvent un léger dimorphisme sexuel.

La classification est encore à affiner : les deux dernières espèces de la liste seront peut-être transférées dans le genre Nectarinia alors que le Souimanga à ailes dorées est peut-être un Cyanomitra.


* Souimanga à tête verte Cyanomitra verticalis
Souimanga de Bannerman Cyanomitra bannermani – ND
Souimanga à gorge bleue Cyanomitra cyanolaema – ND, photo ci-dessus
Souimanga à tête bleue Cyanomitra oritis – ND
* Souimanga d’Aline Cyanomitra alinae
Souimanga olivâtre Cyanomitra olivacea – ND
Souimanga murin Cyanomitra veroxii – ND

Souimanga à ailes dorées, Tanzanie

Genre Drepanorhynchus – 1 espèce

Ce spectaculaire souimanga a longtemps été inclus à Nectarinia, et sa forme rappelle effectivement les espèces listées au genre suivant. Il est néanmoins génétiquement éloigné et mérite un genre séparé ou alors il faudrait l’inclure au genre Cyanomitra. C’est à confirmer.

Il n’existe que dans les montagnes d’Afrique orientale où il est commun à une altitude où les milieux naturels sont encore largement présent. Il n’est donc pas menacé.

* Souimanga à ailes dorées Drepanorhynchus reichenowi

Genre Nectarinia – 6 espèces

Souimanga malachite, Tanzanie

À l’origine, la majorité des souimangas ont été classés dans ce genre qui regroupait des dizaines d’espèces. Dès que des études ont été mises en place, on a pu constater que ce n’était pas réaliste et de nombreux genres ont été mis en place pour accueillir les anciens Nectarinia, en particulier Cinnyris, Chalcomitra, Cyanomitra, Anthobaphes, etc.

Dès lors, il ne reste dans ce genre que cinq grandes espèces à longue queue qui vivent dans les zones tempérées d’Afrique (les montagnes des régions tropicales et équatoriales, et les plaines d’Afrique australe).

Cette classification pourra éventuellement encore évoluer. Les deux “vrais” Nectarinia sont les deux en fin de liste, de couleur verte. Les autres, les “bronzés”, sont peut-être des Chalcomitra. Deux Cyanomitra, les Souimanga murin et olivâtre sont, quant à eux, peut-être à placer ici.

Tous ces oiseaux sont communs, mais certains ont une répartition géographique très réduite, en particulier les Souimangas de Bocage et de Johnston.

Souimanga de Bocage Nectarinia bocagii – Objectif spécial
Souimanga à ventre pourpre Nectarinia purpureiventris – Sur demande
Souimanga tacazze Nectarinia tacazze – ND
* Souimanga bronzé Nectarinia kilimensis
* Souimanga malachite Nectarinia famosa, photo de couverture, en haut
Souimanga de Johnston Nectarinia johnstoni – Sur demande

Souimanga à gorge verte, Ouganda

Genre Chalcomitra – 7 espèces

Ce petit genre est répandu en Afrique, au sud du Sahara. Il est constitué de six espèces dont le mâle présente un plumage à dominante brun foncé ou noirâtre avec des couleurs optiques vives sur la calotte, la gorge et/ou la poitrine. Les femelles sont bien plus ternes et très différentes des mâles. Le septième souimanga listé ci-dessous, endémique de Socotra, est très différent. Le dimorphisme sexuel est inexistant : les deux sexes montrent un plumage qui rappelle les mâles immatures des autres Chalcomitra ; il peut s’agir d’un cas de pédomorphisme. Il se peut aussi que la classification dans le genre Chalcomitra de cette espèce atypique est inappropriée. Il a été suggéré qu’il s’agisse, en fait, d’un Cinnyris.


* Souimanga à poitrine rouge Chalcomitra senegalensis
* Souimanga de Hunter Chalcomitra hunteri
Souimanga d’Adelbert Chalcomitra adelberti – ND
Souimanga carmélite Chalcomitra fuliginosa – ND
Souimanga à gorge verte Chalcomitra rubescens – ND, photo ci-dessus
* Souimanga améthyste Chalcomitra amethystina
Souimanga de Socotra Chalcomitra balfouri – DEM, E (Socotra)

Genre Deleornis – 2 espèces

Ces souimangas d’Afrique tropicale, parfois groupés en une seule espèce, ont longtemps été classés dans le genre Anthreptes. Il se peut toutefois que d’autres Anthreptes méritent de se voir attribuer le genre Deleornis, précisément les cinq espèces (également d’Afrique tropicale) suivantes : Souimanga de Seimund, Souimanga de Bates, Souimanga à bec droit, Souimanga à menton gris et Souimanga à col rouge.

Souimanga de Fraser Deleornis fraseri – ND
Souimanga à tête grise Deleornis axillaris – ND

Genre Dreptes – 1 espèce

Ce souimanga endémique à l’île de Sao Tomé est le plus grand du monde. En plus de sa taille exceptionnelle, une particularité est son plumage relativement peu coloré et similaire chez les deux sexes.

Il est habituellement classé dans son genre monotypique. S’il est effectivement distant des autres souimangas, il se pourrait qu’il appartienne en fait au genre Cinnyris, car il semble malgré tout vaguement apparenté à une série d’entre eux, notamment le Souimanga de Johanna, le Souimanga éclatant et le Souimanga superbe. Il s’agit donc encore d’une espèce de Nectariniidae dont la classification pourrait changer.

Souimanga de Sao Tomé Dreptes thomensis – DEM, VULN, E (Sao Tomé)

Souimanga royal, Ouganda

Genre Cinnyris – 55 espèces

Lorsque les souimangas du genre Nectarinia ont été reclassés, ce genre a récupéré la majorité des petites espèces colorées, avec un dimorphisme sexuel marqué et un bec relativement long. Il semble toutefois que cette classification soit trop simpliste. Les premiers de la liste ci-dessous (jusqu’à la ligne vide) sont possiblement des Chalcomitra. Le Souimanga à ailes rousses pourrait être un Cyanomitra. Les espèces asiatiques pourraient se voir attribuer deux nouveaux genres : Cyrtostomus, pour les Souimangas à dos verts, de Sumba et du Timor et Arachnechthra pour les Souimangas de Loten et asiatique. Les 17 dernières espèces de la liste, toutes africaines, sont sans doute apparentées au Souimanga orangé et devraient alors rejoindre Anthobaphes.


Souimanga à ventre olive Cinnyris chloropygius – ND
Souimanga minule Cinnyris minulla – ND
Souimanga à longue queue Cinnyris pulchella – ND
Souimanga du Marico Cinnyris mariquensis – ND
* Souimanga cuivré Cinnyris cupreus
Souimanga de Shelley Cinnyris shelleyi – ND
Souimanga de Hofmann Cinnyris hofmanni – SP, E (Tanzanie)
Souimanga du Congo Cinnyris congensis – Objectif spécial
* Souimanga à ceinture rouge Cinnyris erythrocercus
* Souimanga nectarin Cinnyris nectarinioides
Souimanga bifascié Cinnyris bifasciata – ND
Souimanga du Tsavo Cinnyris tsavoensis – Objectif spécial
Souimanga à poitrine violette Cinnyris chalcomelas – Objectif spécial
Souimanga de Pemba Cinnyris pembae – DEM, E (Pemba, Tanzanie)
Souimanga angaladian Cinnyria notata – ND

Souimanga de Bouvier Cinnyris bouvieri – Objectif spécial
Souimanga de Palestine Cinnyris osea – ND
* Souimanga de Hellmayr Cinnyris hellmayri
Souimanga brillant Cinnyris habessinicus – ND
Souimanga éclatant Cinnyris coccinigastrus – ND
Souimanga de Johanna Cinnyris johannae – ND
Souimanga superbe Cinnyris superbus – ND
Souimanga d’Oustalet Cinnyris oustaleti – Objectif spécial
Souimanga à ventre blanc Cinnyris talatala – ND
* Souimanga à ventre jaune Cinnyris venustus
Souimanga fuligineux Cinnyris fuscus – ND
Souimanga d’Ursula Cinnyris ursulae – ND
Souimanga malgache Cinnyris sovimanga – ND
Souimanga des Seychelles Cinnyris dussumieri – ND, E (Seychelles)
Souimanga de Humblot Cinnyris humbloti – DEM, E (Comores)
Souimanga d’Anjouan Cinnyris comorensis – DEM, E (Anjouan, Comores)
Souimanga de Mayotte Cinnyris coquerellii – DEM, E (Mayotte, France)
Souimanga à ailes rousses Cinnyris rufipennis – SP, E (Tanzanie)
Souimanga de Sumba Cinnyris buettikoferi – DEM, E (Sumba, Indonésie)
* Souimanga de Timor Cinnyris solaris
* Souimanga à dos vert Cinnyris jugularis
* ​Souimanga asiatique Cinnyris asiaticus
* Souimanga de Loten Cinnyris lotenius
Souimanga de Pinto Cinnyris gertrudis – ND
* Souimanga du miombo Cinnyris manoensis
Souimanga chalybée Cinnyris chalybeus – ND
Souimanga de Neergaard Cinnyris neergaardi – Objectif spécial
Souimanga de Stuhlmann Cinnnyris stuhlmanni – Sur demande
Souimanga de Prigogine Cinnyris prigoginei – SP, E (R. D. Congo)
Souimanga d’Angola Cinnyris ludovicensis – SP, E (Angola)
Souimanga du Malawi Cinnyris whytei – SP
* Souimanga de Preuss Cinnyris reichenowi
Souimanga à plastron rouge Cinnyris afer – ND
Souimanga royal Cinnyris regius – DEM, photo ci-dessus
Souimanga de Rockefeller Cinnyris rockefelleri – SP, E (R. D. Congo)
Souimanga du Kilimandjaro Cinnyris mediocris – ND
* Souimanga des Usambara Cinnyris usambaricus
Souimanga de Fülleborn Cinnyris fuelleborni – ND
Souimanga de Moreau Cinnyris moreaui – SP, E (Tanzanie)
Souimanga de Loveridge Cinnyris loveridgei – SP, E (Tanzanie)

Genre Anthobaphes – 1 espèce

La position de ce joli souimanga sud-africain (endémique), assez distinctement différent de tous les autres, reste incertaine. Il a été placé dans les genres Nectarinia et Cinnyris. Selon certaines études, il pourrait être basal d’une quinzaine de Cinnyris africains (les espèces à “double collier”), ces derniers méritant dès lors d’être transférés ici, dans le genre Anthobaphes. Voici plus haut, au chapitre de Cinnyris. La classification évoluera certainement.

Souimanga orangé Anthobaphes violacea – DEM, E (Afrique du Sud)

Souimanga à gorge améthyste, Philippines

Genre Leptocoma – 6 espèces

C’est un petit genre de souimangas brillamment colorés d’Asie méridionale avec une seule espèce (le Souimanga satiné) qui atteint l’Océanie (notamment en Papouasie-Nouvelle-Guinée).

Il est probablement apparenté à Aethopyga, partageant le plumage très coloré des mâles et un fort dimorphisme sexuel, et à Anthreptes, au moins les espèces d’Asie, qui ont aussi un bec court mais pas de filet à la queue et un plumage plus terne

* Souimanga à croupion pourpre Leptocoma zeylonica
Souimanga menu Leptocoma minima – ND, E (Inde)
Souimanga à gorge améthyste Leptocoma sperata – ND, photo ci-dessus
Souimanga de Hasselt Leptocoma brasiliana – ND
Souimanga satiné Leptocoma aspasia – ND
Souimanga de Macklot Leptocoma calcostetha– ND

Souimanga d’Ogilvie-Grant, Philippines

Genre Aethopyga – 23 espèces

Ce genre regroupe une belle liste de souimangas colorés, élégants et possédant souvent une longue queue. Ils se rencontrent tous dans la zone indo-himalayenne (ou “orientale”). Certains vivent dans l’Himalaya et ailleurs sur le continent Asiatique mais plus de la moitié d’entre-eux existent aux Philippines (une majorité d’endémiques) ; quelques-uns sont limités à l’Indonésie. Les affinités sont un peu floues. Dans la plupart des références, on place ce genre à côté des Cinnyris mais des études récentes montrent des liens avec d’autres genres asiatiques comme Leptocoma, Chalcoparia et Anthreptes (qui pourrait devenir strictement asiatique).

Souimanga des Sangir Aethopyga duyvenbodei – DEM, EN DANGER, E (Sangihe, Indo.)
Souimanga queue-de-feu Aethopyga ignicauda – ND
* Souimanga sombre Aethopyga saturata
Souimanga de Gould Aethopyga gouldiae – ND
Souimanga à queue verte Aethopyga nipalensis – ND
Souimanga de Vigors Aethopyga vigorsii – DEM, E (India)
* Souimanga siparaja Aethopyga siparaja
Souimanga magnifique Aethopyga magnifica – DEM, E (Philippines)
Souimanga de Palawan Aethopyga shelleyi – DEM, E (Philippines)
Souimanga de Temminck Aethopyga temminckii – ND
Souimanga écarlate Aethopyga mystacalis – SP, E (Java)
Souimanga oreillard Aethopyga bella – ND, E (Philippines)
Souimanga de Java Aethopyga eximia – SP, E (Java)
Souimanga de Christina Aethopyga christinae – ND
Souimanga flamboyant Aethopyga flagrans – SP, E (Philippines)
Souimanga de Steere Aethopyga guimarasensis – DEM, E (Philippines)
Souimanga de Bohol Aethopyga decorosa – SP, E (Bohol)
* Souimanga d’Ogilvie-Grant Aethopyga jefferyiE (Luçon), photo ci-dessus
Souimanga montagnard Aethopyga pulcherrima – SP, E (Mindanao)
Souimanga de Lina Aethopyga linaraborae – SP, E (Mindanao)
* Souimanga de Hachisuka Aethopyga primigenia – DEM, E (Mindanao)
Souimanga de Bolton Aethopyga boltoni – SP, E (Mindanao)
Souimanga des Tiboli Aethopyga tibolii – SP, E (Mindanao)

Index des familles illustrées sur le site

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2021

Untitled 2

3 thoughts on “Nectariniidae (souimangas)

  1. Tous plus beaux les uns que les autres,..le Souimanga à ailes dorées/ Souimanga royal / le Souimanga à gorge améthyste !..
    Des splendeurs, à bec remarquable !: long et courbé sur la fin ,..

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s