Ouette d’Égypte – Alopochen aegyptiaca

Espèce de référence – publiée le 2 juillet 2018
Publication complètevoir la famille des oies et canards Anatidae
En anglais: Egyptian Goose in English

Alopochen_aegyptiaca_main.JPG

Voici l’Anatidae le plus commun et répandu d’Afrique. Son introduction en Europe est un des exemples parfaits de l’uniformisation de la biodiversité qui découle de l’uniformisation des paysages qu’impose l’humain partout dans le monde. En plus des informations spécifiques à cette ouette appartenant à un genre monotypique distinct, nous revenons, une fois de plus, sur la problématique des espèces introduites.

Cet oiseau est exceptionnellement opportuniste pour placer son nid qui est  construit avec des tiges et feuilles divers. Elle peut l’installer au sol, dans des cavités ou grottes, dans un arbre, sur des bâtiments ou encore dans les nids d’autres espèces comme des rapaces, l’ombrette, des ibis, des corbeaux ou d’autres!

Alopochen_aegyptiaca_7fr.jpgLa femelle y pond jusqu’à 14 œufs (moyenne de 7-8) et couve seule, le mâle se chargeant agressivement de la sécurité du territoire. Exceptionnellement, d’autres nids d’ouettes sont tolérés à proximité, formant alors de petites colonies.

Les poussins, nidifuges, quittent souvent le nid le jour de leur naissance ou le lendemain, et volent après deux mois et demi environ. Ils mettent 2 ans à atteindre la maturité sexuelle.

C’est un oiseau omnivore qui mange plus végétal (surtout aquatique) qu’animal, mais il s’adapte de façon très efficace aux ressources et peut aller jusqu’à capturer et tuer des vertébrés pour se nourrir si nécessaire (rongeurs, petits oiseaux).

Illustration de la méthode Formation Ornitho

S’il fallait donner un exemple idéal pour illustrer les espèces qui, après introduction, s’installent de façon “envahissante” un peu partout, celle-ci serait une bonne candidate.  Déjà bien plus répandue en Europe que l’Ibis sacré, tout comme ce dernier (détails sur sa page), elle inquiète les naturalistes qui voient encore la nature comme une réalité figée.

Alopochen_aegyptiaca_8fr.jpgEn fait, il n’y a pas d’espèce sauvage envahissante ou surpeuplée, même si elles sont introduites. Les animaux qui vivent par eux-mêmes -on exclut donc ici les animaux domestiques, nourris par les humains- s’intègrent dans les écosystèmes et y subissent les mêmes éléments régulateurs que les autres composantes de ces écosystèmes. Le facteur limitant principal pour tous les animaux est la ressource. Autrement dit, toutes les populations animales ont des densités en adéquation avec la nourriture disponible.

Cette ouette étant essentiellement végétalienne, elle trouve notamment dans l’eau eutrophisée des végétaux qui ne sont pas du tout, ou pas suffisamment, exploités par d’autres espèces.

Exactement comme pour le Corbeau familier, si nous ne sommes pas satisfait de la densité de population, il est toujours possible de limiter nos activités qui provoquent l’augmentation de l’Ouette d’Égypte. Parmi les éléments, nous avons l’utilisation d’engrais (notamment azotés et phosphatés) qui provoquent l’eutrophisation des eaux douces, ce qui impliquent que celles-ci sont surchargées de plantes aquatiques divers, plantes qui constituent justement l’alimentation de l’Ouette d’Égypte.

Taxonomie

Espèce et genre monotypiques, Alopochen est proche des tadornes (tribu des Tadornini) et pas du tout de l’Ouette à ailes bleues (Cyanochen cyanoptera) parfois appelée “Cyanoie” pour justement éviter de sous-entendre une proximité avec l’Ouette d’Égypte.

En dehors de son aire de répartition “naturelle” africaine, l’hybridation est fréquente avec d’autres Anatidae, en particulier avec le Tadorne casarca.

 

Alopochen_aegyptiaca_1fr

Alopochen_aegyptiaca_4fr.jpg

Alopochen_aegyptiaca_5fr.jpg

Alopochen_aegyptiaca_2fr

Alopochen_aegyptiaca_6fr.jpg

Alopochen_aegyptiaca_3fr.jpg

[Espèce Nº183 du projet d’encyclopédie holistique]

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018

Liste des autres espèces illustrées: taxonomiquejour par jour

Untitled 2

 

Advertisements

One thought on “Ouette d’Égypte – Alopochen aegyptiaca

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s