Panure à moustaches – Panurus biarmicus

Espèce de référence – publiée le 25 septembre 2020
Publication complèteFamille des Panuridae (Panure à moustaches)
En anglais : Bearded Reedling in English

Voici un oiseau unique en son genre, qui est répandu dans les roseaux et d’autres types de végétation palustre depuis la Grande Bretagne et le Portugal jusqu’au nord-est de la Chine via la Turquie et le nord de l’Inde. La dispersion post-nuptiale et la migration, pour une petite partie de la population, leur permettent d’atteindre Chypre et l’Iran, au sud ; les observations en Afrique du Nord sont exceptionnelles.

Les panures sont des petits oiseaux munis d’une longue queue et d’un bec minuscule qui leur sert à capturer des petits arthropodes au printemps et en été, et à consommer des graines à l’automne et en hiver. Ce changement saisonnier de régime alimentaire rappelle celui des mésanges (Paridae) et des orites (Aegithalidae) ; dans le passé, tous ces oiseaux ont été regroupés dans une seule famille, le Paridae, qui incluait aussi les rémiz.

Elles vivent en couple et en famille et, après la nidification, les familles peuvent vivre ensemble et former des rassemblements de dizaines d’individus, rarement jusqu’à 200.

Le couple fabrique un solide nid en forme de bol profond à base de lames de roseaux et d’autres plantes aquatiques. Il tapisse le fond du nid avec des fleurs de roseaux, des plumes et parfois des poils. La construction est accrochée à des tiges verticales (souvent des roseaux) très bas dans la végétation (5 à 72 cm au-dessus de l’eau ou du sol). Des feuilles tombantes au-dessus du nid créent, le plus souvent, un toit naturel.

Taxonomie et sous-espèces

L’histoire de la systématique de cette espèce est mouvementée. Anciennement appelée “mésange à moustaches”, elle a été trimbalée de la famille des mésanges aux paradoxornis en passant par les fauvettes et d’autres. Au final, la génétique a montré qu’il s’agit d’une famille bien distincte de toutes à elle toute seule ! Cette famille n’est pas proche des mésanges ni des paradoxornis (famille proche des fauvettes) mais elle est “sœur”… avec les alouettes ! Plus étonnant encore, le clade formé par les alouettes et la panure est apparenté aux nicators (Nicatoridae), oiseaux africains rappelant certains bulbuls (Pycnonotidae) et certains gladiateurs (Malaconotidae). La nature est pleine de surprises…

Trois sous-espèces sont décrites et très semblables les unes aux autres. La nominale est répandue en Europe de l’ouest et du sud, à l’est jusqu’en Azerbaïdjan. Au sud de la Turquie et en Syrie, la rare sous-espèce P. b. kosswigi est un peu plus foncée. De la Lituanie et de la mer Noire, vers l’est, vit P. b. russicus qui est, au contraire, plus pâle.

[Espèce Nº999 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 22020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Panure à moustaches – Panurus biarmicus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s