Paruline à gorge orangée – Setophaga fusca

Espèce de référencePage événement – Disponible pour sponsoring
Famille des  Parulidae (parulines) – Blackburnian Warbler in English
Première publication : 26 septembre 2020 – Dernière mise à jour : 26 septembre 2021

Setophaga_fusca_main_pointe_pelee_canada_ontario_male_adulteCe magnifique petit oiseau se reproduit dans une vaste zone qui s’étend depuis le centre du Canada jusqu’à l’est du pays ainsi que dans le nord-est des États-Unis d’Amérique. Plus localement, on rencontre des reproducteurs aussi plus au sud, notamment dans les Appalaches. C’est un grand migrateur qui hiverne en Amérique centrale et dans le nord-ouest de l’Amérique du Sud, principalement dans les pays andins.

Méthode Formation Ornitho : mode de vie des Setophaga

Ce genre est très vaste et la Paruline à gorge orangée, premier Parulidae de notre encyclopédie holistique, est une référence parfaite pour décrire le mode de vie de ces oiseaux.

Le régime alimentaire est assez strictement insectivore. Durant la nidification, il semble qu’il soit totalement constitué d’invertébrés. En migration et en hivernage, quelques baies peuvent être consommées mais ne représentent qu’une petite partie des nutriments ingérés.

Les parulines bougent activement dans le feuillage et capturent leurs proies sur les feuilles et les branches. Elles peuvent occasionnellement capturer un insecte en vol et elles papillonnent parfois devant une feuille inaccessible autrement mais ces deux alternatives sont largement minoritaires.

Le nid est compact et en forme de bol, installé dans une partie dense d’un conifère. La femelle fait le plus gros du travail mais le mâle donne un coup de main chez la plupart des Setophaga. La Paruline à gorge orangée serait une exception : la femelle ferait tout. Cette information est à confirmer.

La construction ne dure que trois jours ou un peu plus. Apparemment, seule la femelle couve ses quatre œufs, environ douze jours ; les jeunes, nourris par les deux parents au nid, s’envolent à douze jours environ.

Événement : cette espèce est la millième de l’Encyclopédie Holistique des Oiseaux

Voyez dans la série de vidéos ci-dessous les détails de ce projet de longue haleine dont l’arrivée à 1000 espèces démontre son sérieux. Pourquoi “holistique” ? Pourquoi un rythme si contraignant d’une espèce par jour ? Pourquoi certaines pages sont-elles incomplètes ? Pourquoi cette paruline comme millième espèce ? Ces vidéos vous livrent tout… et même l’ébauche d’un petit secret !

Taxonomie

Cette espèce est monotypique et très bien délimitée. Elle est sœur avec la Paruline à poitrine baie. Leur ancêtre commun a divergé il y a environ 1,5 millions d’années, et les deux cohabitent désormais sans trop de difficulté bien que quelques rares cas d’hybridation aient été notés avec cette espèce, ainsi qu’avec quelques autres, bien que l’identification de ces dernières soit incertaine.

Paruline à gorge orangée, Merida (Yucatán), Mexique, avril 2021
La migration printanière s’effectue à travers les Antilles et l’est de l’Amérique centrale, notamment la péninsule du Yucatán. Les mâles rentrent les premiers en Amérique du Nord pour défendre les meilleurs territoires.
No description available.

[Espèce Nº1000 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Paruline à gorge orangée – Setophaga fusca

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s