Perruche à tête pâle – Platycercus adscitus

Espèce simple (endémique d’Australie répandu) – publiée le 26 juillet 2020
Publication complètefamille des Psittaculidae (perruches de l’Ancien Monde)
En anglais : Pale-headed Rosella in English

Cette perruche bariolée est répandue dans le tiers oriental de l’Australie où elle est localement commune dans divers milieux boisés, y compris dans les eucalyptus. Elle évite la forêt fermée et humide mais peut fréquenter les clairières.

Elle mange des graines, notamment d’eucalyptus, et probablement aussi du nectar. Les couples installent leur nid dans une cavité, souvent dans les eucalyptus à proximité d’un cours d’eau. Trois à cinq œufs sont pondus, couvés un peu moins de trois semaines et les jeunes s’envolent à cinq semaines environ.

Taxonomie et sous-espèces

Deux sous-espèces sont reconnus. Les oiseaux les plus nordiques, de la sous-espèce nominale, ont le ventre bleu entouré de jaune alors que les P. a. palliceps, illustrés ici, sont bleus dessous, sans jaune.

La Perruche à tête pâle est proche (parfois considérée conspécifique malgré un plumage très distinct) de la Perruche gracieuse et de la Perruche omnicolore.

[Espèce Nº938 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

 

Photos et textes © Valéry Schollaert 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s