Perruche veuve – Myiopsitta monachus

Espèce de référence – publiée le 02 décembre 2018
Publication complète – famille des Psittacidae (perroquets américains et africains)
En anglais : Monk Parakeet in English

Myiopsitta_monachus_main.JPGCette belle petite perruche d’Amérique du Sud (du sud du Brésil au centre de l’Argentine) a été largement introduite en Europe, en Amérique du Nord et plus localement ailleurs. Elle est un exemple d’adaptabilité et nous donne une leçon remarquable sur la notion “d’utilité” (par opposition à “nuisible”) que l’homme exprime souvent concernant la présence d’une espèce dans les milieux semi-naturels ou artificiels où nous vivons.

Une particularité spectaculaire de cette perruche est la construction de nids communautaires, parfois très massifs, dans les arbres ou, parfois sur des structures artificielles. Au sein de ces nids, des couples ou des trios s’installent ; ces derniers sont constitués d’une femelle avec deux mâles. Les œufs (jusqu’à 11) sont couvés par les deux ou trois adultes durant 24 jours et les jeunes nourris au nid près de 6 semaines.

Cette perruche est originale en ne vivant pas toujours en couple fidèle, comme beaucoup d’autres oiseaux de la famille, en créant des nids communautaires, mais aussi en étant principalement granivore. Elle est capable de manger des fruits, des baies, des boutons de feuilles et des fleurs, de façon opportuniste, mais elle recherche principalement des graines.

C’est ainsi un oiseau très révélateur des relations entre l’homme et les espèces d’animaux sauvages. De nombreux perroquets et perruches sont en diminution et menacés, et plusieurs ont ont malheureusement déjà disparu. Les causes sont multiples, mais beaucoup de populations sont mises à mal par la disparition des fruitiers. Pour exprimer de façon claire, si une région couverte d’arbres divers dont des fruitiers accueillent 25 espèces de perroquets ou perruches, mais que l’homme rase tout pour faire des champs de maïs, tous les frugivores disparaîtront inéluctablement. Seules les espèces qui consomment des graines comme le maïs survivront, et elles deviendront abondantes puisque la ressource est omniprésente, et que la concurrence est limitée. C’est exactement ce qui se passe avec la Perruche veuve, considérée comme “nuisible” dans les grandes monocultures au Brésil et surtout en Argentine, dans son aire de répartition originelle, et partout ailleurs où elle a été introduite.

Un incompréhension des mécanismes naturels concerne aussi l’augmentation de ce genre d’oiseaux. C’est en fait une bénédiction pour le climat et la biodiversité comme c’est expliqué dans notre vidéo “les espèces invasives aident-elles le réchauffement climatique“, mais elle est souvent, à tort, perçue comme une menace pour les écosystèmes. Rappelons que pour avoir beaucoup de biodiversité, il faut beaucoup de biomasse et que, en plus de la biomasse propre expliquée dans la vidéo, cette perruche recycle de façon utile le bois tombé à terre pour construire ses nids. Ainsi, dans les parcs urbains, du bois qui serait retiré par les services d’entretiens, est utilisé pour la construction, et reste donc dans l’écosystème local.

Taxonomie et sous-espèces

Des petites variations de tons au niveau des couleurs jaunes, vertes ou grises, expliquent la division en trois sous-espèces ; celles-ci pourraient disparaître et l’espèce s’uniformiser avec les introductions partout dans le monde, comme nous l’expliquons à la page du Pigeon biset.

L’espèce-sœur est la seule autre Myopsitta, ancienne sous-espèce de la Perruche veuve : la Perruche des falaises (Myopsitta luchsii), endémique à la Bolivie.

Myiopsitta_monachus_2fr.jpg
Myiopsitta_monachus_3fr.jpg
Myiopsitta_monachus_7fr.jpg
Myiopsitta_monachus_6fr
Myiopsitta_monachus_4fr.jpg

[Espèce Nº336 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2019

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s