Pic épeiche – Dendrocopos major

Espèce complexe à reclasser – publiée le 26 juin 2019
Publication complète – famille des Picidae (pics, torcols, picumnes…)
En anglais: Great Spotted Woodpecker in English

Dendrocopos_major_main.JPGCe pic est souvent le plus commun en Eurasie ainsi que, localement, dans certaines régions d’Afrique du Nord, aux Canaries (où il est même le seul pic). Il est farouche dans les grandes forêts mais souvent familier et bien plus facile à approcher qu’un autre pic européen commun, le Pic vert, dans les villages et la campagne du vieux continent. Il habite tous les types de forêts et boisements entre le niveau de la mer jusqu’à une altitude de 2500 mètres au maximum.

Il est toutefois très proche du Pic syriaque, et dans les régions où les deux espèces cohabitent, il y a une ségrégation. Le Pic épeiche choisit alors les forêts plus fermées et c’est le Pic syriaque qui occupe les boisements plus ouverts, les parcs, jardins, allées d’arbres, etc.

Le nid est creusé surtout par le mâle, en général à une dizaine de mètres de hauteur, dans un tronc mort ou vif (ou un gros poteau en bois). La cavité est au bout d’un couloir d’une trentaine de centimètres. L’incubation (4-8 œufs) est très rapide (environ 11 jours) et les jeunes sont nourris au nid quelque 3 semaines.

Taxonomie et sous-espèces

Espèce proche des espèces suivantes : Pic syriaque, Pic du Sind, Pic de Darjeeling,  Pic à ailes blanches et Pic de l’Himalaya. Ils forment possiblement une super-espèce.

Il y a 14 sous-espèces reconnues par HBW Alive,  mais celles-ci doivent se découper en plusieurs espèces. Le plus évident est celle d’Algérie et de Tunisie avec son collier rouge et noir et s’appellera alors vraisemblablement le Pic d’Algérie Dendrocopos numidus. Les autres futures espèces probables sont, au moins : une espèce de la région pontique (près de la mer Caspienne), D. poelzami ; une espèce au Japon, en Corée et l’est de la Sibérie, D. japonicus ; et une en Asie du sud-est, D. cabanisi. C’est une division qui correspond assez bien à l’aspect extérieur de ces taxons que la génétique appuie. Il faut donc s’attendre à une confirmation formelle de cette nouvelle classification dans les années à venir.

dmajor_dmedius_thumbnail

Les autres sous-espèces varient assez peu, voyez trois exemples sur les image, plus bas.

Identification

Une fiche comparative avec le Pic mar, espèce sympatrique qui peut rappeler le jeune Pic épeiche, est disponible.

Dendrocopos_major_1fr.jpg
Dendrocopos_major_2fr.jpg
Dendrocopos_major_3fr.jpg
Dendrocopos_major_5fr.jpg
Dendrocopos_major_4fr
Dendrocopos_major_6fr.jpg

[Espèce Nº542 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Pic épeiche – Dendrocopos major

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s