Pie-grièche à dos noir – Lanius humeralis

Espèce de référence – publiée le 17 mars 2019
Publication complète – famille des Laniidae (pies-grièches)
En anglais: Northern Fiscal in English

Lanius_humeralis_main.JPG

Cette pie-grièche est une des plus répandues en Afrique, se reproduisant depuis le sud de la Mauritanie jusque sur la côte de la mer Rouge en Erythrée et le Botswana au sud. Elle est commune et se porte bien car elle s’adapte facilement aux villages et zones agricoles. C’est un oiseau de plaine et de montagne, qui évite la forêt et les déserts mais habite dans beaucoup de milieux différents.

Méthode Formation Ornitho : mode de vie des Lanius

Les Lanius sont connues pour parfois empaler des proies sur une épine ou une pique, même artificielle (notamment sur les barbelés). Celle-ci ne fait pas exception. Ce sont des oiseaux prédateurs qui consomment des invertébrés assez grands et des petits vertébrés. Les empaler permet de les dépecer plus facilement et aussi de conserver de la nourriture pour plus tard si la proie est trop grande pour être ingérée en une fois.

Le nid est une coupe assez grande construite par les deux parents (monogames et territoriaux) dans un buisson épineux ou un arbre dense. Les parents couvent quelques œufs (souvent 4) durant deux semaines et s’occupent des jeunes trois semaines au nid et encore six semaines alors qu’ils sont sortis.

La Pie-grièche à dos noir est essentiellement sédentaire, bien que des mouvements liés aux pluies soient localement notés.

Taxonomie et sous-espèces

Lanius_cabanisi_4fr

Cette espèce est issue de la Pie-grièche fiscale (Lanius collaris) qui est divisée en plusieurs. La classification de ces oiseaux, comme chez beaucoup de Lanius, n’est pas encore aboutie. Le plus étonnant est de voir des oiseaux à sourcils blancs comme la Pie-grièche de Tanzanie Lanius (collaris) marwitzi et la Pie-grièche de Latakoo Lanius (collaris) subcoronatus isolés avec tout autour des oiseaux à tête toute noire. Les zones de contact sont mal étudiées. La première ne semble pas s’hybrider et la seconde pourrait, mais d’autres affirment au contraire qu’il y a de la cohabitation parapatrique. Ainsi, certains auteurs gardent tous ces taxons regroupés en attendant une solution plus stable (comme pour la Pie-grièche grise en Holarctique) et d’autres séparent déjà celles dont la génétique semble assurer la validité, comme notre Pie-grièche à dos noir.

Cette espèce est divisée en trois sous-espèces peu distinctes. Des petites différences peuvent être vues comme par exemple une tache brune plus ou moins petite sur les flancs de la femelle (voir photo ci-contre) et un pattern de la queue légèrement différent. Tous les oiseaux illustrés sur cette page sont nominaux, sauf la photo plus haut, dans les Lantana, qui est Lanius humeralis smithii (prise à Ishasha, Ouganda, en juillet 2015), le taxon répandu en Afrique de l’ouest.

Lanius_humeralis_1fr.jpg
Lanius_humeralis_2fr
Lanius_humeralis_3tz
Lanius_humeralis_3fr.jpg

[Espèce Nº441 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2019 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

2 thoughts on “Pie-grièche à dos noir – Lanius humeralis

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s