Pinson des arbres – Fringilla coelebs

Espèce de référence – publiée le 20 novembre 2018
Publication complète – Famille des Fringillidae (Pinsons, serins, chardonnerets…)
En anglais : Common Chaffinch in English

Fringilla_coelebs_main.JPGCe passereau est probablement le plus abondant d’Europe, étant répandu sur presque tout le continent. Il est commun quasiment partout. Il se rencontre aussi en Afrique du Nord, dans les îles de l’Atlantique Nord, localement au Moyen Orient et en Asie jusque dans le nord de la Mongolie. La population d’Europe du Nord est partiellement migratrice et celle d’Asie principalement migratrice. Les hivernants se rencontrent dans le bassin méditerranéen, au Moyen Orient et en Asie centrale jusque dans l’Himalaya. 

Au vu de son abondance, il n’est pas étonnant qu’il soit très généraliste. En effet, il a un régime plus varié que tous les autres Fringillidae, avec une grosse proportion d’invertébrés (les jeunes sont presque exclusivement nourris de larves d’insectes), des graines en tout genre et des bourgeons. Il se nourrit surtout au sol, il lui arrive de marcher dans l’eau pour chercher des invertébrés aquatiques, et il peut même (rarement) attraper un insecte volant, tel un gobemouche.

Le nid, construit par la femelle, est constitué de fibres d’écorce, de lichen, de mousse, de tiges, de poils et de plumes,. Il peut être placé contre un tronc ou à la fourche de branches, dans un arbre ou un buisson.

La mâle est territorial et monogame (exceptionnellement bigame) et ne participe pas à l’incubation des œufs (5 ou 6, couvés 10 – 16 jours), participe à hauteur de 30% au nourrissage des jeunes au nid, mais nourrit activement les jeunes hors du nid, durant les 3 semaines durant laquelle les jeunes sont dépendants des parents.

Taxonomie et sous-espèces

Il y a pas moins de 15 sous-espèces décrites, de nombreuses assez distinctes vivent sur les îles Macaronésienne ainsi qu’en Afrique du Nord. Ces oiseaux sont si intéressants que c’est le sujet pris comme “cas d’école” pour expliquer la notion d’espèce et de sous-espèce dans notre leçon d’initiation à la taxonomie de la Formation Ornitho. On y explique aussi les relations avec les deux pinsons endémiques des Canaries, le Pinson bleu et le Pinson de Grande Canarie.

Le Pinson des arbres est vraisemblablement sœur avec le Pinson du Nord ; des hybrides ont été observés.

Fringilla_coelebs_1fr
Fringilla_coelebs_2pt.JPG
Fringilla_coelebs_3fr.jpg
Fringilla_coelebs_5fr.jpg
Fringilla_coelebs_7esp.JPG
Fringilla_coelebs_8fr.jpg
Fringilla_coelebs_9fr.jpg

Mise à jour du 9 décembre 2019

Rappelons que toutes les photos de ce site montrent des oiseaux pris dans la nature, sans aucun dérangement ni artifice ; même la “repasse” (attirer l’oiseau avec une reproduction de son chant) est proscrite. Lorsque des nids sont montrés, c’est qu’ils sont visibles depuis un lieu fréquenté et que prendre une photo n’occasionne aucune perturbation pour les oiseaux. Un photographe qui dérange les oiseaux aurait, par exemple, aménagé les feuilles pour dégager la vue sur l’adulte qui nourrit. Ici, la photo est prise sans aucun aménagement, depuis une voiture garée (par hasard) à côté du nid, installé, dans la haie qui borde un parking. Ceci se passe à l’entrée du point de vente d’un maraîcher bio, à Frasnes-lez-Avaing (Belgique), en juillet 2019.

Fringilla_coelebs_10be.JPG

[Espèce Nº324 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2020

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s