Pipit africain – Anthus cinnamomeus

Espèce complexe à reclasser – publiée le 19 juillet 2018
Publication complète – famille des Motacillidae (pipits, bergeronnettes, etc.)
En anglais : African Pipit in English

Anthus_cinnamomeus_main.JPG

Cette espèce est issue de “l’explosion” du Pipit de Richard qui a été divisé en espèces distinctes un peu partout, notamment en Asie et en Océanie. Sans surprise, le Pipit africain est le représentant du complexe en Afrique… mais, même désormais séparé en espèce (bien) distincte, il forme encore un complexe à lui tout seul ! Plusieurs populations restent obscures, pour ne pas dire mystérieuses, et des études bien plus approfondies seront nécessaires pour trouver une classification cohérente. Il n’est pas le seul pipit du continent dans le cas ; au contraire, d’autres grands pipits africains restent à étudier.

Le mode de vie des grands pipits est décrit sur la page de notre référence, le Pipit rousset. Il est répandu depuis le Cameroun jusqu’au Yémen et en Afrique du Sud.

Taxonomie et sous-espèces

Le Pipit africain est proche du Pipit rousset et du Pipit rousseline.

Selon HBW Alive que nous suivons ici, il  y a 15 sous-espèces. Certaines sont toutefois à étudier de plus près.

Le Pipit du Cameroun – Anthus (c.) camaroonensis a été considéré comme une espèce distincte. Son plumage est distinct (comme une sous-espèces marquée) et, surtout, il est isolé géographiquement sur les hauteurs occidentales du Cameroun et en bordure d’aire de répartition. Des observations de cet oiseau sur le terrain seraient les bienvenues !

Le Pipit à raies larges – Anthus (c.) latistriatus est un des plus distincts et très nettement différent en plumage et cris des autres sous-espèces avec lesquelles il est observés. Toutefois, c’est difficile d’être affirmatif quant à sa classification vu que sa nidification est inconnue. On suppose qu’il niche dans les montagnes du Congo (R. D.). Il est observé en petits nombres en hivernage en Ouganda, au Kenya, et en Tanzanie, au côté des nicheurs locaux (A. c. lichenya et A. c. lacuum) et semble une être une espèce bien distincte aux yeux des observateurs de terrain.

Le Pipit de Kimberley – Anthus “peudosimilis” est une espèce qui avait été récemment décrite en Afrique du Sud mais qui semble avoir été une erreur d’interprétation de descriptions d’individus appartenant au Pipit africain ainsi que d’autres descriptions qui concernaient en fait le Pipit à long bec. C’est un taxon désormais considéré comme invalide.

Anthus_cinnamomeus_4fr.jpg
Anthus_cinnamomeus_1fr.jpg
Anthus_cinnamomeus_2fr.jpg
Anthus_cinnamomeus_3fr.jpg

[Espèce Nº200 du projet d’encyclopédie holistique]

spprevious
spsuivante
sommaire

Photos et textes © Valéry Schollaert 2018 – 2019

Liste des autres espèces illustrées : taxonomiquejour par jour

Untitled 2

One thought on “Pipit africain – Anthus cinnamomeus

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s